L’employé de l’ONG humanitaire Première Urgence, enlevé il y a une semaine à Ansongo, dans la région de Gao au nord du Mali, a été libéré le lundi 3 janvier 2022 dans la soirée, sain et sauf. Ce médecin nigérian de 39 ans a été évacué vers Bamako. Pour l’urgence de l’association Première, qui reste en contact permanent avec les ravisseurs grâce à son institution locale, c’est évidemment un soulagement.

Le directeur général adjoint de Première urgence, Erwan Legrand, se félicite de la libération du médecin nigérian, éprouvé, mais en pleine forme : il est moralement fatigué, car visiblement il y a eu des moments très difficiles, des menaces si fortes. Maintenant, l’épisode complet a duré un peu moins d’une semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *