Les travaux de construction sont lancs pour une mine Goulamina, dans le sud du Mali, et cette première mine de lithium d’Afrique de l’ouest fera du Mali le troisième producteur mondial de lithium, a annonc vendredi le ministre malien des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traor.

« C’est avec une joie que j’ai procédé avec les DG (Directeurs généraux) de Leo Lithium et Lithium Mali SA au lancement des travaux de construction du projet de lithium de Goulamina, 1re mine en Afrique de l’ouest exploitable sur 20 ans qui fera du Mali 3me producteur mondial de lithium », pour twitter M. Traor.

Selon les femmes de l’étude de faisabilité actualisée en décembre dernier, Goulamina devrait produire annuellement en moyenne de 726 000 tonnes de concentration de spodumne sur une durée durant 21 ans, avec un pic attendu de 880 000 tonnes par an. Ce qui fait de cette mine un des plus importants gisements de lithium haute teneur non développés au monde et représentera 15% de l’approvisionnement mondial actuel en lithium.

Leo Lithium, la coentreprise forme par l’australien Firefinch et le chinois Ganfeng Lithium pour piloter ce projet, a annoncé la semaine dernière une levée de fonds de 100 millions de dollars australiens (environ 72 millions de dollars US) dans le cadre de son introduction la bourse australienne ASX.

Cette bande, selon des sources au ministre malien des Mines, est un pas en avant pour la société australienne qui ambitionne de sparer ses actifs d’or et de lithium au Mali or elle est aussi active sur le projet aurifre Morila (sud) et pour lequel elle a obtenu, mi-mai, une prolongation de 3 ans de la convention minire avec le gouvernement.

Utilis pour produire des piles et batteries rechargeables ou haute tension (65%), le lithium est sollicité par l’industrie du verre et des cramiques (18%) ainsi que des lubrifiants spéciaux. L’entre galement dans le traitement de l’air vici par le CO2, la métallurgie et l’industrie du caoutchouc ainsi que des thermoplastiques, la chimie fine et la production d’alliages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.