Le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogu a address, le 17 février 2022, une lettre de flicitation et d’encouragement au Procureur général prs la cour d’appel de Kayes par rapport aux efforts effectus dans la lutte contre l’esclavage au Mali. C’est avec une relle satisfaction que je ascate une évolution positive des procédures judiciaires en lien avec la pratique de l’esclavage par ascendance dans la Région de Kayes, dont la dernière dfrayant la chronique est relative l’affaire pendante devant le 3me Cabinet d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Kayes, marqué par le placement sous mandat de dpt d’une trentaine de personnes pour des faits présumés de coups et blessures volontaires aggravés, de tortures et de squestration, commis dans le cercle Bafoulab, a soulign le ministre Mamoudou Kassogu dans sa lettre. Selon lui, les premiers actes poss par la Justice, dans ce dossier, suscitent un rel espoir chez les nombreuses victimes de cette pratique et les défenseurs des droits de l’Homme.

En effet, l’adresse ses chaleureuses sollicitations aux autorités judiciaires de Kayes, en particulier au Juge d’Instruction en charge du 3me Cabinet du Tribunal de Grande Instance de Kayes. Tout en reconnaissant que la sensibilisation devrait avoir encore sa place dans la stratégie de lutte contre la pratique de l’esclavage par ascendance, je demeure convaincu que seules les réponses judiciaires appropriées permettront de llan freiner de ce phnomne et de favoriser le retour de la paix, de stabilité et cohésion sociale. C’est pour cela que je voudrais, par la présente, inviter l’ensemble des judiciaires de la Région à s’investir davantage pour que la lueur d’espoir qui vient de natre puisse se faire dans l’intrt de toute la Région et pour l’honneur de la justice, à conclure le ministre .

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.