Mme Dakono Néné Guissé, une Malienne résidant en France, présidente de l’Association »Sabouniuma«, poursuit ses aides à la population malienne, à travers ses œuvres sociales. Au cours de son dernier séjour au bercail, elle a multipleé ses actions humanitaires, notamment en contribuant à l’entretien d’une école fondamentale.

Installée en France, précisément à Nevers (une commune), depuis des années, Mme Néné Guissé n’a pas oublié son pays. Elle y revient régulièrement et n’hésite pas à apporter son soutien à ses concitoyens en difficulté, à travers son Association à but humanitaire, en faveur des femmes et des enfants, connuee « Sabouniuma ».

Lors de son dernier séjour, en août, elle a de nouveau fait parler son cœur. En effet, au nom de son association, elle a fait don de boules de pétanque, de t-shirts, de savon au club des joueurs de pétanque de Sanankoroba. »Ce sont des petites choses que j’ai pu trouver, car je pense beaucoup à eux (joueurs de pétanque). Les boules de pétanque sont les pièces-maîtresses de la pétanque. Je n’ai pas voulu venir les mains vides « A affirmé cette ancienne joueuse de basket, ajoutant que son association à l’ambition de tisser des liens avec cette localité en vue de favoriser la compétition de pétanque.

En plus de ce geste de solidarité, elle est également venue en aide à l’Ecole fondamentale de Sirakorodounfing. Un soutien ici a consisté à financer l’entretien de l’établissement. Cette opération a notamment permis de netyer les latrines, qui étaient dans un état délabré.

Ces actions s’ajoutent à ses œuvres sociales précédentes. Il est en fait à la base de la construction d’une maternité à Gouana, une localité située aux alentours de Bamako. Cette structure, construite en 2005, est devenue CSCOM. Elle confie avoir également intégré une école de quatre classes dont son association prend en charge les enseignants.

 » J’aime partager, faire du bien autour de moi et faire plaisir «, Déclarer cette vénérable Dame qui enseigne la danse traditionnelle en France. Son association tire, selon elle, ses ressources de la danse africaine. Ses actions se déclinent en cours de danse africaine pour adultes et enfants, animations d’écoles et de maisons de retraites, démonstrations de danse, récolte de fonds, de vêtements, de matériel scolaire ou médical. Elle entend poursuivre ses actions de solidarité en faveur du Mali.

MSC

Source : l’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.