Aller au contenu

Mossadeck Bally, Président de la CNPM : Notre ambition est de faire du Mali une nouvelle destination d’investissement.

Mossadeck Bally, président du Conseil national du patronat malien (CNPM), était face à la presse le samedi 20 mai 2023 au siège du CNPM pour faire le bilan des 180 jours (6 mois) de son mandat. Il a révélé que son bureau, au cours de son mandat de cinq ans, a pour objectif de refaire du Mali une destination d’investissement.

En introduction à la présentation de Mossadeck Bally, Sidi Dagnoko, Vice-président, a rappelé que le Conseil National du Patronat Malien (CNPM) a eu trois présidents : Moussa Balla Coulibaly, Mamadou Sidib, Mamadou Sinsin Coulibaly, dont le mandat s’est achevé par une crise profonde qui a secoué le CNPM pendant deux ans. Cette crise est survenue lors du renouvellement de son mandat.

Cette crise a mis le CNPM en difficulté et a même mis en péril son existence. A un moment donné, les protagonistes de la crise ont pris leurs responsabilités en mettant en place une administration intérimaire (en mars 2022) qui était dirigée par le doyen Soya Golfa avec une équipe de 16 personnes. Cette équipe a travaillé avec Boubacar H. Diallo comme pivot. Cette administration provisoire a fait un travail remarquable en réunissant les membres de la CNPM, les groupements professionnels et les conseils régionaux du patronat. Cela a abouti à une Assemblée générale en août 2022, qui a modifié les statuts pour la première fois. Trente-deux des 39 groupements professionnels ont participé à cette assemblée. Le 1er octobre 2022, une Assemblée générale extraordinaire s’est tenue au cours de laquelle 34 groupements professionnels sur les 39 membres de la CNPM (plus de 90% des voix) ont voté en faveur d’un bureau de consensus présidé par Mossadeck Bally avec une équipe de 31 personnes. Il existe un comité statutaire qui se porte garant du respect des textes de la CNPM, a ajouté Sidi Dagnoko.

A sa suite, Mossadeck Bally a rappelé que le Conseil du patronat a été créé le 25 janvier 1980, il y a 43 ans, lors d’une assemblée générale du patronat malien sous le nom de Fédération nationale du patronat du Mali (Fnem). Cette fédération est devenue le Conseil national du patronat du Mali (CNPM, qui est une union de groupements et d’associations d’employeurs) le 1er mars 2003.

Ce changement a permis au gouvernement d’avoir un interlocuteur unique (une organisation centrale) pour le secteur privé. A ce titre, le CNPM est chargé, entre autres, de représenter et de défendre les intérêts de ses membres, de définir et de faire connaître le point de vue des entrepreneurs, d’encourager la liberté d’entreprendre, de promouvoir l’esprit d’entreprise, d’exprimer la volonté de progrès des entrepreneurs, de contribuer à un dialogue social constructif, d’œuvrer à l’adaptation du système de protection sociale, de promouvoir et de développer une politique de formation.

Ce que le CPMN a fait en six mois

Tout d’abord, le Conseil s’est penché sur les différents problèmes et a procédé à la réconciliation et à l’unification des entrepreneurs du secteur privé malien. De ce fait, les membres de la CNPM sont désormais unis et solidaires, a déclaré M. Bally. Le Bureau s’est également attelé, entre autres, à renouer le dialogue avec les différents partenaires (gouvernement, partenaires techniques et financiers, ambassades, secteur privé), à réorganiser et améliorer la gouvernance du CNPM, à rétablir et redynamiser le dialogue public-privé, à restaurer la confiance des partenaires et des investisseurs, à définir une vision et à fixer un cap.

Dans ce cadre, en 180 jours, le Bureau a mené de nombreuses activités dont l’initiation des contacts avec les Conseils Régionaux du Patronat (CPR) en commençant par le CPR de Koulikoro (21 février 2022), la participation du Président du CNPM au siège de la CGEM à Casablanca, une réunion dans le cadre du dialogue du Patronat Africain à l’invitation de la CGEM (19 octobre 2022) la participation d’une délégation de la CPMN conduite par son président à la rencontre des entrepreneurs francophones (REF) à l’Académie CGECI en Côte d’Ivoire (27 et 28 octobre 2022), la rencontre entre la CPMN et le Conseil malien des chargeurs (CMC) en présence des deux présidents (9 novembre 2022), l’inauguration par le président de la CPMN du siège du CPR à Sikasso (27 janvier 2023) la participation du président de la CNPM à la 2e édition de l’Impact Day (24 février 2023), l’inauguration par le président de la CNPM du bureau de la CPR à Sgou (20 mars 2023), la participation du président de la CNPM à l’Assemblée consulaire ordinaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) le 23 mars 2023 la visite de courtoisie du président de la CNPM au président du Conseil national de transition (CNT), Colonel Malick Diaw (25 octobre 2022), la participation du CNPM à la réunion de haut niveau initiée par la Présidence du Conseil des Ministres pour la création du cadre de concertation entre l’Etat et le secteur privé pour l’approvisionnement du pays en matières premières (26 octobre 2022).

En outre, ils nomment Boubacar H. Diallo, premier vice-président de l’administration provisoire du CNPM, membre du CNT pour le secteur privé (28 octobre 2022). Le CNPM a également bénéficié de la visite de courtoisie du ministre de l’Économie et des Finances, Aloussni Sanou, à la délégation du CNPM conduite par son président (10 novembre 2022), de la rencontre de contact et de travail entre la délégation du CNPM conduite par le président Mossadeck Bally et le directeur général des impôts et ses proches collaborateurs (22 décembre 2022), de la visite de courtoisie du CNPM au ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle (3 février 2023), la participation de la CNPM à la 3e session du Conseil supérieur de la politique nationale du genre, sous la présidence du Premier ministre (23 février 2023), la participation de la CNPM à la 25e session du Comité mixte de suivi des réformes du climat des affaires État/secteur privé au Mali, sous la présidence du Premier ministre, la réunion d’échange de la CNPM avec le ministre de l’Économie et des Finances sur l’élaboration de la vision et de la stratégie nationale de développement du Mali à moyen et long terme (25 avril 2023). l’audience entre le Premier ministre et le Bureau du CNPM (27 avril 2023) la nomination du 3ème Vice-président du CNPM à la tête du Conseil d’administration du Fafpa, la visite du CNPM aux Ambassades du Royaume du Maroc, du Danemark au Mali (octobre 2022), de la République populaire de Chine du Royaume des Pays-Bas au Mali, participation à la Conférence sociale du travail sous l’égide du Premier ministre et du ministre du Travail (octobre 2022), visite du CNPM à l’UNTM (décembre 2022), visite du CNPM à la Confédération syndicale du Mali (mars 2023), visite du CNPM au leader des PTF, visite du CNPM au chef de l’Union européenne (octobre 2022), visite du CNPM au représentant spécial du secrétaire général de l’ONU, chef de la Minusma (novembre 2022), visite du CNPM au représentant du PNUD, reprise des réunions semestrielles CNPM/Bcao sur l’analyse de la situation économique du Mali la participation de la CNPM à la 5ème Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés, le recrutement d’un consultant pour l’élaboration du plan stratégique de la CNPM, la participation de la CNPM au Forum national d’investissement de l’Initiative main dans la main de la FAO.

La vision du nouveau Bureau du CNPM

Le président Mossadeck Bally a indiqué que pour réussir ses missions, l’Office CNPM s’est doté d’une vision avec un objectif central qui sera le fil conducteur de son action durant son mandat quinquennal. Cet objectif central de la vision de l’Office CNPM est de refaire du Mali une destination d’investissement, a-t-il dit.

Pour réaliser cette ambition, le Bureau s’est fixé comme matrice de travail une stratégie qui s’articulera autour de l’énergie, des ressources humaines, des infrastructures, du financement et de la fiscalité. Cette stratégie visera à transformer structurellement l’économie malienne et à relancer la croissance pour créer de la richesse et des emplois au Mali.

Comme innovation de son bureau, Mossadeck Bally s’est félicité de la rencontre du secteur privé avec la Banque mondiale le 2 juin 2023. Il a annoncé les rencontres du CNPM avec la BAD, la Boad, l’atelier des ministres MNEFP-CNPM et le renforcement du partenariat sur l’équation formation-emploi.

Perspectives pour la CNPM

En ce qui concerne les perspectives, le Président de la CNPM a parlé, entre autres, de la synergie intra-privée pour la mise en œuvre des réformes économiques nécessaires ; de l’accompagnement des autorités sur les grandes questions nationales ; de l’encouragement et de la stimulation de l’entreprenariat des jeunes ; du Mémorandum que le secteur privé partage avec les autorités ; de l’approche consensuelle du secteur privé dans la désignation de son représentant ; la gestion du Programme de Vérification des Importations (PVI), le rétablissement de la collaboration/gestion avec le gouvernement ; la validation du plan stratégique de la CNPM, référence de base pour toutes les actions ; l’évaluation du poids économique, social et fiscal du secteur privé avec la maturité numérique des entreprises ; l’appui de la Banque mondiale à travers le projet Epec (dispositif d’appui aux entreprises, révision des textes) ; la réouverture des conseils régionaux du patronat (CPR de Gao et Tombouctou) ; les visites de la CNPM à Kayes et à Mopti.

La conférence s’est achevée par des témoignages de la communauté des affaires sur les actions du nouveau bureau du CNPM.

Siaka Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *