Dans le cadre des consultations pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution en République du Mali, la CRNC a rencontr, ce jeudi 28 juillet 2022, au Centre international de Confrences de Bamako (CICB), les organisations de la société civile et assimilées.

Après les partis politiques, le mardi dernier, la Commission a élargi ses consultations aux organisations de la société civile. Car la Constitution est l’affaire de tous les Maliens, a indiqué Fousseyni SAMAKE, Président de la CRNC, avant de montrer la pertinence du projet de rédaction de la nouvelle Constitution.
S’il en est ainsi, la situation du pays nécessite le passage d’une nouvelle Constitution, ici contribuera à donner au Mali un nouveau départ. Selon ses précisions, ce projet ne vise pas à réviser la loi fondamentale en y introduisant des modifications, mais plutôt changer de Constitution.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Président de la CRNC remercie les participants pour leur mobilisation. Fousseyni SAMAKE at expliqué aux organisations de la société civile les missions de sa Commission dans le cadre de la refondation de l’état.
Dans la logique de travailler linclusivit, la Commission a pris plusieurs mesures en vue de permre aux Maliens de lui faire parvenir leurs propositions, il exprime leurs sentiments voire leurs avis.
La société civile a soulign que la Constitution ne répond plus à l’aspiration du peuple malien. Elle a donc fait plusieurs propositions et suggestions aux membres de la Commission pour la russite de ce projet.
La société civile a apprécié l’initiative des autorités maliennes de les inviter à s’exprimer sur ce projet de la nouvelle Constitution. Des précisions ont été apportées aux préoccupations exprimées par des participants.
Source : Présidence de la République du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.