L’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ), interprétée par le Pr. Marimantia Diarra, a reçu, le lundi 14 février 2022, une délégation du cadre d’échange des partis et regroupements de paris politiques pour une transition réussie au Mali menée par le Dr Modibo Soumaré. Selon une note publique rendue après la rencontre, il ressort que les deux parties ont noté sans fausse démagogie les difficultés que traverse le pays. « Les échanges ont porté sur la situation nationale qui est extrêmement grave », révèle la note rendue publique après la rencontre.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette rencontre. Du coté de l’Adema PASJ, outre son président, Pr. Marimantia Diarra, on notait la présence de Makan Moussa Sissoko, Assarid Ag Imbarcaouane, Yaya Sangaré, Sékou Diakité, Mme Maïga Aziza Mint Mohamed. Et du coté du cadre d’échange des partis politiques, on remarquait la présence de son président, Dr Modibo Soumaré, Amadou Koïta, Me Kassoum Tapo, Amadou Aya etc. « Lundi 14 février 2022 à 17H, une délégation du Comité Exécutif de l’Adema-PASJ conduite par son président Pr. Soumaré entourée d’autres responsables du cadre.

Les échanges ont porté sur la situation nationale qui est extrêmement grave. Les 2 parties ont noté sans fausse démagogie les difficultés que traversent le pays », révèle une note rendue publique après la rencontre. Selon lesdites notes, le cadre a expliqué en long et en large ses soucis majeurs et exhorté l’Adéma-PASJ à jouer son rôle de parti leader dans la percussion et de l’ancrage de la démocratie. « L’ambiguïté de la situation est plausible. L’Adema a géré moult crises et il dispose encore des astuces pour bien servir le Mali.

Après tout c’est le Mali qui demeure. L’Adema, est un parti fondateur du cadre et n’entend pas jeter l’enfant avec l’eau de bain. Il n’a pas dissimulé son hostilité à l’adoption d’une posture du COPPO d’antan par le cadre. Le Pr. Diarra a exhorté le cadre à travailler pour une transition réussie autour des objectifs réalistes », précise ces notes.

En outre, le cadre a invité l’Adema à reprendre sa place dans le cadre des échanges. Selon ce communiqué, des activités intenses doivent être déployées pour un retour à l’ordre constitutionnel qui est une convergence. «Devant la gravité de la situation du pays, les 2 entités politiques doivent proposer des solutions idoines de sortie de crise. L’Adéma-PASJ reste et demeure un membre du cadre d’échange des partis et regroupements politiques pour une transition réussie.

S’agissant de sa représentativité, le comité Exécutif statuera sur la question pour imprimer une marque de solennité », souligne la note.

Aguibou Sogodogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.