Aller au contenu

Reprise du trafic ferroviaire : le gouvernement met plus d’un milliard d’euros à la disposition de la Socit Ferroviaire du Mali

Le gouvernement du Mali a mis à la disposition de la Socit de Patrimoine Ferroviaire du Mali 1 milliard 274 millions 086 mille 674 francs CFA pour la mise en œuvre du plan de revitalisation du trafic ferroviaire. C’était au cours du Conseil des ministres tenu ce mercredi 24 koulouba

Sur le rapport du ministre des Transports et des Infrastructures, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative aux modalités d’exploitation du trafic ferroviaire de voyageurs et de marchandises par la Socit de Patrimoine Ferroviaire du Mali.

Le transport ferroviaire est vital pour les régions traversées par le rail et essentiel pour l’ensemble du Mali. Il joue un rôle important dans la complémentarité des modes de transport.

L’arrêt du trafic ferroviaire et des activités connexes depuis mai 2018 a réduit les revenus des usagers et des riverains, affecté le moral des mineurs, impacté la mobilité des populations et détruit l’économie tant dans les régions traversées qu’à l’échelle nationale.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’urgence pour la relance du trafic ferroviaire, adopté le 02 octobre 2019, le ministre des Transports et des Infrastructures a mené plusieurs activités à travers la Socit de Patrimoine Ferroviaire du Mali, notamment la réhabilitation de dix-neuf gares, de Bamako à Kayes ; la réhabilitation des ateliers centraux de Korofina et du département de Kayes ; l’acquisition d’équipements mécaniques et d’outillage pour les travaux de voie ; le traitement des points critiques sur les voies entre Bamako et Kayes ; la pose de traverses en bois sur les ponts Bamako Diboli ; le renforcement des ponts Galougo, Mahina et Toukoto ; la réparation des locomotives CC2205 et CC2207 ; la réparation des voitures de voyageurs, des fourgons et des groupes électrogènes ; l’acquisition de pièces de rechange pour fiabiliser les locomotives CC2205 et CC2207 ; la formation de 23 agents de gare, 15 aiguilleurs et 24 chefs de train.

Il en est de même pour l’essai du train blanc de voyageurs sur la liaison Bamako-Kayes-Bamako ; l’information et la sensibilisation des autorités et des populations riveraines des voies à Bamako et Kayes ; et l’élaboration d’un plan quinquennal de transport pour le trafic national et international de voyageurs et de marchandises.

Une fois ces activités achevées, la relance du trafic ferroviaire de passagers et de fret est conditionnée par la définition du cadre de gestion du trafic.

La présente communication a pour objet de s’assurer que la Socit de Patrimoine ferroviaire, par le biais d’une convention pour la période 2023-2027, exploite le service ferroviaire de passagers et de fret entre Bamako et Diboli, conformément à la réglementation en vigueur.

A cet effet, l’Etat mettra à la disposition de Socit de Patrimoine ferroviaire-Mali SA le personnel actuel non affecté aux activités d’infrastructure, pour la conduite des trains pendant la durée de la convention ; 1 milliard 274 millions 086 mille 674 francs CFA pour la mise en œuvre du plan de revitalisation du trafic ferroviaire, et une subvention de 1 milliard 433 millions 894 mille 559 francs CFA.

Le plan d’investissement s’élève à 6 milliards 26 millions de francs CFA, dont 4 milliards 766 millions de francs CFA pour la première année et 1 milliard 260 millions de francs CFA pour la deuxième année.

M.S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *