Le Lundi 22 Aot sixième ténu la Maison de la Presse une conférence de presse âmes par lavocat et homme daffaires et américain, Claude David Convisser. Au cours de cette conférence de presse, l’a tenu mettre en garde contre les industries pétrolières américaines, la mafia et la CIA.

Dans son propos liminaire, Convisser explique que les signes avant-coureurs s’accumulent de plus en plus au Mali. Selon lui, les agressions récurrentes que subissent les citoyens des grandes villes du Mali sont dues en grande partie à la CIA. La prise deux exemples de braquages ​​pour illustrer son propos. D’abord un braquage en plein jour de 120 millions dans le coffre de la voiture d’un homme. Selon lui, les conversations téléphoniques de cet homme n’étaient pas confidentielles comme il le pensait. Ensuite, la voque la série de cambriolages sur l’axe Koulikoro-Banamba. Mais en réalité, c’est quoi cette nouvelle menace pour le Mali ? A entendre M. Convisser, le sagit en réalité pour les Etats Unis de prendre le contrôle des ressources pétrolières du Mali en passant par la CIA et la MAFIA. Il prix d’ailleurs que la mafia est déjà implantée au Mali depuis travers le trafic de drogue. Il dit avoir rencontré un gangster malien lorsqu’il était la maison centrale d’arrêt de Bamako qui serait aux ordres de la mafia. En effet, le journal lINDEPENDANT nous renseignait que la douane malienne avait saisi 159,5 Kg de cocane. Auparavant, l’avait laiss entendre que la CIA était présente au Mali à travers le mouvement YEREWOLO Debout sur les Remparts. Ce qui donne du crédit ses propos, c’est qu’il explique des situations similaires qui se sont déjà produites au Ghana. Une vague de criminalit inhabituelle a frapp Accra et Kumasi, les grandes villes du Ghana, au début de lanne 2018 Le Ghana était en train de déstabiliser le pays. En gros, les agressions qui subissent les richesses maliennes ne sont pas anodines. Mais, Convisser va plus loin en indiquant que les Etats-Unis cherchent des raisons afin de signer des accords militaires avec le Mali comme ils sont loin fait en 2018 au Ghana. La conclusion en disant que si les agressions et les vols ne cessent pas, l’Etat du Mali se retrouvera donc contrainte de faire appel une aide extérieure et ce sera d’après lui le ticket dentré des Etats Unis au Mali. Si certains journalistes présents ce jour ont rfut cette option cause des rapports actuels entre le Mali et la Russie, Convisser a vite fait de dire que la Russie ne fera certainement pas plus que ce qui est fait actuellement.

Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.