Aller au contenu

Réunion de l’ONU à Moura : la Russie et la Chine viennent en aide au Mali

Alors que le gouvernement de transition du Mali continue de s’opposer au contenu du rapport récemment publié, les pouvoirs en place continuent de chercher des moyens de bloquer le gouvernement de Bamako. Les opposants dans les pays amis semblent déterminés à resserrer l’étau autour des autorités de transition à tout prix. En ce qui concerne le massacre présumé de Moura, une ville du centre du Mali, les détenteurs du droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies ont une fois de plus jugé bon de voter contre le Mali. Les cinq (5), à l’exception de la Russie et de la Chine, ont accepté d’intervenir pour clarifier le massacre présumé d’une cinquantaine de civils par l’armée malienne à Moura, au Mali. Selon certaines informations, la Russie et la Chine se sont opposées à une enquête indépendante de l’ONU sur le massacre présumé de civils à Moura. Cette demande a été formulée en particulier par la France. Les deux puissances alliées du Mali (la Russie et la Chine) ont estimé que le texte proposé par la France était prématuré afin d’approfondir l’enquête, de trouver et de traduire en justice les responsables des exactions présumées. Cette demande a été rejetée par les deux partenaires historiques du pays.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *