Lastrologue et gomancien, Pr. Moussa Fomba a tenu sa traditionnelle crmonie San Kibaru au titre de lanne 2022. C’était le 05 février dernier au sige du journal Le challenger.

Dans un document de dix-neuf pages intitulé San Kibaru 2022, le professeur Moussa Fomba, comme laccoutume, a partagé avec l’opinion sa prédiction sur les événements ventuels qui peuvent se produire au cours de lanne 2022. Le sagit entre autres, de la fragilité du système électoral qui peut amener des soulvements, des trahisons politiques, permanent de l’inscurit, mais aussi de l’arme qui sera plus solide qu’avant. Il prdit que le Mali sera respecté par la France, que les femmes vont faire souffrir les hommes, le commerce sera florissant, llevage intensif sera récompens, le froid sera terrible, la canicule très forte, lhivernage bon, des menaces de risque de catastrophes et dinondations, une diminution de la pauvreté, des maladies de tous les genres, plusieurs dcs denfants, etc. Selon lui, 2022 nest pas lanne des lections au Mali.

Pour plus de précisions, le Professeur Moussa Fomba taye les faits mois par mois, de janvier décembre. Parmi les dispositions les plus inquitantes, on note le fait que le pouvoir, selon lui, pourrait balancer et se faire rattraper par lopposition et les djihadistes vers le mois daot, une arrestation ou un remaniement gouvernemental en octobre, la répression contre des mouvements de contestation vers novembre, etc.

Selon Pr. Moussa Fomba, ces événements peuvent être djous si des sacrifices sont faits. Pour cela, il invite les autorités sacrifier, en lhonneur du Mali, soixante (60) moutons blancs, cinquante (50) kg de poisson cailles et demande aux citoyens de se laver 7 fois avec les plantes suivantes: Koundj ladon, Diola Sounkalani ladon, Sounsounfing et Srnidj, offrent du lait des enfants et préparent en famille un type de poulet appel Doussoussoumach.

Par rapport à l’élection présidentielle de 2022 en France, le Professeur Fomba pense que Macron aura plus de difficultés pour revenir aux affaires. En plus, l’apport que loracle ne lapprcie pas bien, même sil est en tte des sondages.

Dans le cadre de la refondation de l’Etat, le Professeur invite les autorités changer le nom du Mali en MANDEN et appeler les citoyens les MANDENKA, car le mot Mali est formé par des lettres squelettiques. Il est proposé aux autorités de changer le jour de la tenue du Conseil des ministres qui se tiennent le mercredi.

Au cours de la crmonie, certains participants ont fait des témoignages sur les dons du Professeur et lui ont rendu un vibrant hommage.

Boubacar Idriss Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.