Aller au contenu

signature de dix accords dans plusieurs domaines – Info-Matin

Cinq accords de coopération, quatre conventions et deux mémorandums viennent d’être signés par la Grande Commission mixte de Coopération Guinée-Mali, dans plusieurs domaines à savoir la diplomatique, la santé, l’énergie, la pèche, la justice… Ces signatures ont été faites à l’issue des travaux de la 9e session de la Grande commission mixte, tenue en Guinée, le jeudi 17 novembre 2022. chargé des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l’Intégration africaine et des Guinéens de l’Étranger , le Dr Morissanda KOUYATE.

Selon nos sources, durant les deux jours, les échanges et les discussions des hauts Fonctionnaires et des responsables du secteur privé des deux pays ont permis, sous les hautes orientations des deux Co-présidents de la Session, de faire l’état des lieux de la coopération bilatérale afin d’aboutir à de fortes recommandations et engagements sur les questions de coopération politique, diplomatique, judiciaire, sécuritaire, de défense, économique, commerciale, de développement scientifique, technique, culturelle et sociale.
Pour donner un élan nouveau à la coopération bilatérale, les deux parties ont élaboré une feuille de route de l’ensemble des activités qui devraient être mises en œuvre durant les deux années.

Au cours de ces assises, les deux pays amis ont montré la nécessité de renforcer leur concertation bilatérale par rapport aux questions politiques, diplomatiques, de justice, de défense, de sécurité et d’Administration du Territoire, pour promouvoir une coopération sous régionale efficacement susceptible de garantir la paix, la stabilité, la sécurité et le développement dans la Sous-région.
La Grande commission mixte de Coopération Guinée-Mali s’est aussi convenue d’institutionnaliser les rencontres périodiques entre les autorités transfrontalières des deux pays et l’organisation de patrouilles conjointes pour sécuriser les populations frontalières.
La délégation guinéenne a félicité le Gouvernement et le Peuple Maliens pour la lutte héroïque qu’ils mènent contre le terrorisme sous toutes ses formes avant de renouveler sa solidarité.
Selon le Bureau de l’information du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, la commission mixte s’est réjouie de la convergence de vues des plus Hautes Autorités des deux pays sur de nombreux sujets et s’est félicitée de nombreuses mesures et réformes entreprises dans leurs pays respectifs dans le cadre de la refondation de l’État, de la rectification institutionnelle, de la moralisation de la gestion publique, de l’amélioration des conditions de vie des populations et du développement socioéconomique.
Elles ont relevé l’existence de nombreuses potentialités dans les deux pays et ont été appelées à les mettre en valeur dans leur intérêt commun, en vue de faire de l’axe Conakry-Bamako un exemple réussi de coopération Sud-Sud.
L’occasion était bonne pour la commission mixte pour saluer les avancées significatives des travaux d’aménagement afin que le Port de Conakry soit le principal port de transit des marchandises maliennes.

Ainsi, les deux parties ont convenu de mutualiser leurs efforts pour la recherche de financements en vue de la construction de la ligne ferroviaire à écartement standard sur le corridor Conakry-Bamako.
Elles ont reconnu l’existence d’énormes potentialités minières, énergétiques et hydrauliques dans les deux pays et ont convenu de poursuivre leur coopération, à travers des démarches conjointes pour la réalisation de la cartographie géologique et minière des zones frontalières de la Guinée et du Mali ; de la signature de la déclaration conjointe du barrage à buts multiples de FOMI, comme ouvrage d’intérêt commun pour la République de Guinée et la République du Mali.
Pour clôturer les travaux de cette 9e session de la Commission mixte, la Guinée Conakry et le Mali ont renforcé le cadre juridique existant par la signature des accords de coopération, des conventions et des mémorandums.
Concernant les accords de coopération, il s’agit des Accords de coopération dans le domaine du commerce, de la sécurité et de la protection civile, de la Santé, des mines, de la géologie, de l’exploration minérale et de l’énergie et de la pêche.
S’agissant des conventions concrétisées sur l’Extradition, les deux pays se sont convenus à signaler les conventions sur l’Entraide Judiciaire en Matière Pénale, sur l’Entraide Judiciaire en Matière Civile et Commerciale et sur le Transfert des Condamnés.
Enfin, le s’agit des deux mémorandums d’Entente de coopération en matière de gouvernance migratoire et d’intégration africaine.
Par SABA DANSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *