Dans la logique de l’élaboration d’une nouvelle Constitution, le président de la Transition, le colonel Assimi Gota, a reçu la Commission de rédaction de la nouvelle Constitution du Mali Koulouba, ce mardi 12 juillet 2022. Avant de les renvoyer leurs missions d’ouvrier une nouvelle constitution dans un dlai de deux mois, le président de la Transition a tenu un discours leur endroit dont aBamako.com a proposé la teneur ci-dessous.

« La Constitution tant le fondement juridique de l’Etat ainsi que la source de la légalité et de la légitimité des institutions politiques, cellules-ci doit tre affaires donc de tout le peuple tout entier qui sera appelée, en définitive, prendre sa décision souveraine au cours d’un référendum.

C’est pour donner corps cet important projet que j’ai décidé de créer une Commission de rédaction d’avant-projet de la Constitution et dont les membres ont été choisis selon des critères de compétences, d’engagement patriotique et de partialité.

Madame et Monsieur les membres de la Commission, après votre installation aujourd’hui, vous aurez la responsabilité de nous proposer un avant-projet de Constitution dans un dlai de deux mois. La diversité de la composition de votre quipe et vos expertises respectives constituant des atouts ici servent d’assurance pour la russite de la noble mission qui vous ait confiée.
L’élaboration d’une Constitution, dans le contexte de la refondation de l’Etat, ne doit pas être considérée comme une affaire de seuls juristes. C’est pourquoi le choix à fait de mettre en place une quipe multidisciplinaire. Aujourd’hui, il s’agit bien d’un projet de porte nationale, qui touche aux intérêts de tous les groupes socioprofessionnels et conditionne la vie politique depuis.

Ledit projet doit faire alors appel aussi de droit l’histoire, nos valeurs socitales, ainsi qu’aux principes humanistes et de justice, sans oublier les préoccupations de développement économique et d’organisation quilibre du territoire.

En dernière analyse, le s’agit de tenir compte des aspirations profondes de notre peuple, relativement au système de gouvernance qui répond à ses intérêts fondamentaux. C’est pourquoi, vous devriez tre l’écoute des différents groupes socioprofessionnels et des diffrentes sensibilités politiques.

Je ne doute point qu’en adoptant une démarche participative, vous nous proposez la fin de votre mission un texte la mesure des attententes du peuple et qui sera le socle d’institutions fortes et d’un jeu politique sein et d’équilibrer entre les différents acteurs institutionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.