Depuis l’arrivée du professeur Bréhima Kamena, à la tête du département des domaines de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire et de la population, il ne fait que remettre les choses dans l’ordre. Son objectif c’est harmonisé la loi domaniale au Mali, il a fait à travers la nouvelle loi domaniale qui est faite en réalité pour que doré avant si on doit bénéficier la terre ça soir dans les règles de dell’arte, l’aura plus questions de bulletin, de lettre d’attribution, sur s’achemine vers l’acquisition des terres à travers un TF ça c’est à son actif.

C’est un ministre qui n’a pas de considération politique, il n’a mis que des technocrates et des cadres qui peuvent faire son affaire même si tu es d’une autre formation politique cache ne intéresse pas.

A travers ces expériences des différents départements, qu’il a eu à diriger, il a laissé ses emprunts.

Selon les observateurs, ces bruits là ne sont que les anciens responsables de l’ancien régime qui s’entraînent de tout faire pour distraire la population et essaient de mettre le bâton dans les roues des responsables de la transition qui s’entraînent d’abattre un énorme travail à travers la sécurité, la libération des lieux occupés par les terroristes et des djihadistes, il faut reculer de ça nettement. L’équipe de Choguel Kokala Maïga à travers le Ministre Kamena, fait un travail de charme. L’attribution des logements sociaux c’est la commission et non le département.

Le ministre a choisi des hommes qu’il faut à la place qu’il faut et le résultat est visible par tout.

Le gouvernement a annoncé suspendre l’attribution de centaines de logements sociaux. La publication sur les réseaux sociaux d’une liste de plusieurs centaines de bénéficiaires de ces logements a fait beaucoup de bruit.

Le ministère de l’Habitat a annoncé dans un communiqué publié le mardi dernier sur les réseaux sociaux suspendre le processus en raison de « quelques anomalies » dont il a eu connaissance « à travers les médias ».

Le processus est suspendu « afin de procéder aux vérifications nécessaires », dit-il. La prononce la dissolution de la commission d’attribution. Le parle d’une tranche d’attribution de 12 566 logements.

Selon plusieurs personnes le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, a ordonné une enquête.

En effet, pour plusieurs observateurs, le critère de sélection des bénéficiaires des logements sociaux n’exclut pas les personnes, il faut remplir les conditions de paiement pour bénéficier.

Les ministres Kamena et son équipe font tout pour rassurer la population en matière des domaines, invitant tous les maliens à prendre le bateau Mali Kura qui est de lutter contre l’injustice, la corruption et le favoritisme.

L’objectif du changement, est de faire prendre conscience aux collaborateurs ou aux citoyens voire aux cadres qu’une transformation est inéluctable, les convaincant que la seule manière d’aller d’avant est le changement de comportement individuel collectif. Au Mali, ce changement n’est possible que si les agents et les cadres de la Fonction publique mettent par exemple en tête que si on devient fonctionnaire dans un pays pauvre on ne peut pas être multimillionnaire. Et en la matière, les directives doivent toujours donner le meilleur exemple en mettant fin à des pratiques comme le favoritisme.

Selon nos dernières informations, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a ordonné hier mardi 15 février 2022 l’ouverture d’une enquête sur cette attribution des logements sociaux. « Si ce qui se dit sur la répartition des logements sociaux est vrai, l’annulation de cette opération est impérative. Ce n’était pas la raison de notre combat contre l’ancien régime. La corruption et le favoritisme n’ont pas d’avenir dans le projet de renaissance du Mali. Les responsabilités doivent être comprises en vue des sanctions », également souhaité M. Nouhoum Sarr, membre du CNT.

Pour montrer la transparence, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, dans un souci de transparence totale, décide : le processus d’attribution est suspendu afin de procéder aux vérifications nécessaires ; la commission d’attribution est dissoute ».

Nous sommes surpris que sur la base de « quelques anomalies… signalées aux Ministères et à travers les médias », le Ministre a également annoncé la dissolution de la commission d’attribution des logements sociaux.

Source : Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.