La non reconnaissance des autorités de la transition après « le coup d’Etat dans le coup d’Etat » (Macron dixit) du 24 mai 2021 vaut bien la dénonciation des accords militaires entre le Mali d’une part, la France et ses alliés européens qui l’ont accompagné dans l’Opération Takuba d’autre part. C’est l’explication simple et plausible qu’on peut apporter à acte rendu public par le gouvernement malien, le 2 mai dernier, qui rend irréversible l’vitation faite, le 18 février précédent, à Paris […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.