Sur la page Facebook du Premier ministre on apprend que le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a reçu, le 30 novembre 2021, une délégation du Front uni pour la protection de l’intégrité du Mali (FUSI-MALI), conduite par son président Tiémoko Goïta. Les membres du mouvement ont informé le chef du gouvernement des activités qu’ils ont entreprises pour prolonger la transition. Ils ont ainsi lancé une pétition qui a recueilli 4 295 316 signatures. « Nous voulons montrer que le peuple malien soutient le prolongement de la Transition », a déclaré Goïta.
Cette information sur la page du Premier ministre a surpris de nombreux internautes et provoqué leur colère. Beaucoup qualifient cette histoire de pétition qui aurait recueilli plus de 4 millions de signatures de théâtralisation, de folklore, de propagande. Pour ces internautes, les auteurs de cette pétition sont des pantins au service du Premier ministre. Certains croient savoir que dans l’histoire du Mali il n’y a jamais eu 4 millions de bulletins de vote dans les urnes et défient les promoteurs de publier la liste des signataires.

Ceci est votre sujet Facebookan du jour !

Yacouba Sidibe Le Protocole : pourquoi vouloir à tout prix prolonger cette transition ? Agissez et nous demanderons la prolongation nous-mêmes.

Berthé Yaya : Passons maintenant aux choses sérieuses.

Demba Souleyman Sissoko : c’est kabako, walaye ! Alors combien de signatures le mouvement a-t-il eues dans des zones totalement précaires ?

Koke Diarra Iniesta : Général de Samba Gassama J’espère que vous avez le lien. Nous voulons tous signer pour battre le record de légitimité du roi.

Samprin Bob : Samprin, c’est faux. Il y a plus d’un milliard de signatures. Ils n’ont pas pris en considération nos oiseaux, nos animaux et tout ce qui apporte une âme au Mali. Je me plains, car ni les signatures de mes volailles ni de mes animaux n’ont été enregistrées.

Doc Traoré : Samprin Bob et puis aussi 4 millions c’est ce que représente le Mali ? Quel folklore.

Boubacar Kanouté : Garangolo Boubacar Koumare tchaiiiiiii, il faut en boire.

Daou Hamadoun : Plus de 4 millions de Maliens ont signé la pétition pour qui sait ce que c’est. Cela explique la volonté du peuple.

Diallo Yacouba : Oh vraiment, c’est fini pour ce pays. Mais le travail de ce gouvernement est-il de rencontrer des gens? Chaque jour, des réunions alors que les Maliens ne peuvent plus payer les produits de première nécessité. Tout le monde veut profiter du pouvoir, aller travailler au lieu de faire 4 millions de signatures. Si tous ces 4 millions étaient envoyés à Niono pour aider à garder les récoltes, ce serait mieux.

Marcus Garvey : Samprin Bob ressemble à Sikasso qui a massivement participé à la pétition et y a collecté au moins plus d’un million.

Adama Sidibé : Dia IBK avait raison hein ! 1 million et peu ont voté pour IBK, l’élection aurait été truquée. On compte ici sur 4 millions sur 25 millions de personnes pour demander de prolonger la durée de la Transition.

Belco Bah : qu’importe. Si vous manquez la date limite de transition, vous aurez affaire à de vraies personnes.

Adama Sidibé : après tout, celui qui lance cette enquête est plus corrompu que je ne sais quoi.

Kone Chaka : Ko les Maliens sont pour la prolongation de la transition. Ils parlent pour ce que les gens font. Pensez-vous que le Mali se limite à Bamako ? Il est temps d’arrêter de jouer à vos jeux d’enfant.

Adama Berthé : Kone Chaka Walaye mon cher Mali ne se limite pas à Bamako. Niono est sous le feu. L’insécurité, l’éducation, ce n’est pas juste du tout. Rien n’a changé.

Yacoub Idris : il faut arrêter avec ces initiatives folkloriques !

Samballa Diallo : qu’ils mobilisent ces 4 millions pour voter pour un candidat. Avec 4 millions de voix, il sera le meilleur président du Mali. Mais nous irons aux élections volontairement ou par la force.

Poeta Degli Oppressi : ce sont des choses qui nous disent clairement que nous sommes exclus de tout dans notre pays ! Hé Allah !

Amedy Yary : transition support oui, transition extension oui, mais il faut arrêter de mentir aux Maliens.

Boubacar Sangare : Bakoumba qui est à la tête de cette délégation ne peut même pas récolter 5 signatures dans son propre village de Dialaya ici à Kita.

Djibril Samassékou : Hum ! Vraiment mon pays va très mal, tout ça c’est vraiment du folklore. Le Malien a besoin d’action maintenant, pas de rhétorique. Ouais salam !

Ib Ib : Tu te bluffes tchèeee, pas nous. Boua était le plus grand voyageur, il a aussi voyagé avec toutes les marionnettes du Mali, mais il est parti. Vous nous demandez de travailler, mais les réunions sont votre priorité. Allez, continuez vos réunions pendant que d’autres travaillent.

Aziz Diallo : « Les membres du mouvement ont informé le chef du gouvernement des actions qu’ils ont entreprises pour assurer la prolongation de la transition. Et parmi ces activités, la pétition.

Amadou Berthé : c’est encore plus nombreux que le nombre d’électeurs aux dernières élections présidentielles.

L’enfant d’Ali Diallo : Et si je travaillais tous les jours au lieu de parler ? Rien de concret.

Jean Baptiste Dembélé : Où ? On ne peut pas gouverner un pays avec un mensonge. Où FUSI Mali a-t-il signé ? Je sais qu’il existe des documents incomplets de FUSI Mali qui ont dû recueillir plus de dix mille signatures.

Sissoko Tchitchi : C’est juste un petit rappel, le Mali compte plus de 20 millions d’habitants. 4 millions pour et le reste des 16 millions ne sont pas des Maliens ? Je suis contre l’extension de la Transition.

Daouda Diawara : le mot est la carte d’identité du Mali ; alors, tenez votre parole. On appelle ça la dignité au Mali. Un homme qui ne respecte pas sa parole n’a aucune dignité au Mali.

Mamadou Diakite : C’est devenu « kôtèba hein ». Vous devez agir concrètement, sinon vous vous en sortez.

Amadou Traoré : c’est plus que ça, je suis là, je n’ai pas signé. Il y en a des milliers comme moi qui veulent aussi l’extension.

Adama Doumbia : opportunistes, montrez les signatures. Dans l’histoire du Mali, il n’y a jamais eu 4 millions de bulletins de vote dans les urnes.

Mamadou Sow : Maintenant même au sommet ils continuent de prendre des Maliens pauvres pour… 4 millions de signatures sans qu’aucun des contributeurs de ce poste n’ait vu un journal circuler. Tout Bamako gagne environ 3 millions, y compris les enfants et les bébés. Nor ko, comment as-tu fait avec les habitants de Farabougou, Marebougou et autres ?

Mamadou Allaye Sagara : nous ne sommes pas d’accord, car je n’ai vu cette pétition nulle part et on parle de 4 millions de signatures. Respectez-vous les uns les autres dans ce pays.

Daouda Sidibe : Il y a beaucoup trop de comédies dans ce pays qui ne font que les faire souffrir au jour le jour.

Bakary Kouma : plus de 4 millions de signatures pour la prolongation de la Transition, sans oublier qu’il y a beaucoup de Maliens qui soutiennent la transition, mais ces compatriotes n’ont pas signé la pétition.
La pétition FUSI MALI fournit un indicateur objectif.

Kapo Moh : Qui sont vos signataires ? J’espère qu’ils auront le courage de publier la liste. Devenez  »koteba » au bureau du Premier ministre.

Aboubakry Saïd BahbaSidiki Konaté : tiens, arrête le folklore. Allez demander aux autorités politiques, religieuses et traditionnelles une prolongation de la transition politique. Le Mali n’avancera pas dans la division. Nous travaillons pour l’unité du Mali dans la diversité pour restaurer la paix et la confiance entre les filles et les fils du pays.

Koumare Kondié Alias ​​Marcelo : ah ! mon pays, le grand Mali, je pleure pour toi. En tant que Malien, je n’ai jamais vu ces gens.

Madon Konate : Il faut arrêter ces fantasmes. Je ne peux pas vous soutenir dans cela. Travaillez et arrêtez ce genre de choses.

L’article Transition : l’extension devient théâtrale ! paru pour la première fois dans Actualités, Infos, News – Journal INFO-MATIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.