Aller au contenu

Un préavis de grève de 48 h reconductible déposé ce vendredi

Le bras de fer, engagé, depuis août dernier, entre la Direction générale du Groupe BOA et les comités syndicaux de ses filiales, dont celui du Mali, autour de l’harmonisation des taux d’intérêt sur les prêts accordés aux personnels, se poursuit . Hier, le Comité syndical de la BOA-Mali a tenu, au siège de ladite banque, à l’ACI-2000, une assemblée générale pour annoncer au personnel, le dépôt, aujourd’hui, vendredi 7 octobre, d’un préavis de grève de 48 heures, à compter du 24 de ce mois. Cet arrêt de travail sera reconductible à compter du 31 octobre, cette fois-ci, pour une durée de cinq jours, oui la Direction générale ne donne pas suite à la doléance.

Il faut rappeler que la principale revendication du syndicat est l’abandon de l’harmonisation des taux d’intérêt sur les prêts accordés aux personnels des différentes filiales, décidée par le directoire du Groupe, base au Maroc. Cette harmonisation fait que certains travailleurs, notamment ceux des filiales, dont les salaires ne sont pas conséquents, seront pénalisés. C’est le cas de ceux du Mali. Pour le syndicat, avant d’aller à une harmonisation des taux d’intérêts, le Directoire devrait plutôt procéder à une harmonisation des salaires, qui est une très ancienne revendication des comités syndicaux, que le Groupe peine à réaliser.

On se rappelle que, dans le cadre de ces mouvements, les comités syndicaux des différentes filiales ont causé, depuis le 4 août dernier, une série de sit-in, de deux heures par semaine, pour exiger l’arrêt de cette mesure d’ harmonisation. Ces sit-in n’ayant pas entraîné le Directoire à fléchir, le syndicat entamait une seconde phase de sa lutte, ici soir le dépôt d’un préavis, ce vendredi.

YC

Source : l’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *