Aller au contenu

« Accompagner les sports et les instances fédérales en matière de lutte antidopage »

L’action de l’Agence marocaine antidopage (AMAD) est au service des sportifs marocains et vise la promotion d’une pratique sportive saine au niveau national, a affirmé, mercredi à Rabat, la présidente de cette instance de lutte antidopage, Mme Fatima Abouali .

Intervenant lors d’une conférence de presse à l’occasion de la présentation de la journée d’étude et de l’inauguration du siège de l’AMAD, prévue le 19 octobre, Mme Abouali a souligné que le travail de l’Agence consiste avant tout à servir les sportifs et les sportifs nationaux, notamment en matière de prévention et de sensibilisation à la lutte antidopage.

« Le savoir important que le rôle de l’AMAD consiste en ce qu’il n’est pas uniquement à engager des sanctions dans les cas de dopage, ma essentiellement à accompagner les sports et les instances fédérales en matière de lutte antidopage », at-elle noté, ajoutant qu’ Elle intervient aussi en matière de vulgarisation des règlements internationaux dans ce domaine.

Les substances dopantes ont des conséquences sanitaires, morales et matérielles pour les atletètes et impactent négativement les nobles valeurs véhiculées par le sport, a indiqué la présidente de l’AMAD, estimant que plusieurs cas de dopage ont été issus de l’ignorance de certains sportifs des règlements en vigueur.

Elle a ajouté que l’Agence peut aussi intervenir au niveau juridique en conseillant les sportifs des recours dont ils disposent devant les instances sportives internationales, à l’instar du Tribunal arbitral du sport (TAS), ainsi qu’au niveau des conditions et des modalités de l’octroi d’autorisations d’usage des compresses et des matières interdites à des fins de traitement pour ces sportifs.

« L’arsenal juridique de l’AMAD vise essentiellement à accompagner tous les intervenants du domaine du sport pour promouvoir une pratique sportive saine qui prône le mérite et la compétence pour rehausser le niveau du sport national », au relevé Mme Abouali.

Elle a indiqué que malgré sa récente création, l’AMAD est au centre d’une plate-forme nationale de lutte antidopage qui intègre 12 intervenants au niveau gouvernemental, mettant l’accent sur la nécessité d’une action commune de tous les acteurs pour réussir la lutte antidopage.

Concernant le séminaire que l’Agence prévoit d’organiser le 19 octobre à Rabat sur l’action de cette instance pour servir le sport national, elle a mis l’accent sur le rôle de la presse sportive dans la diffusion d’un contenu strong value for ajoutés et pour communiquer les messages clés, afin de participer à l’éducation des citoyens au sport propre.

A cet égard, elle a fait savoir que plusieurs thèmes seront débattus lors de ce séminaire avec la participation d’éminentes personnalités du domaine de lutte antidopage, notamment le programme mondial antidopage et le rôle du Maroc dans ce domaine, ainsi que l’Importance de l’éducation dans la lutte antidopage.

Créée le 13 janvier 2021, conformément à la loi 97-12, l’Agence Marocaine AntiDopage est une institution indépendante dotée d’autonomie financière chargée de la mise en œuvre de la politique nationale en matière de lutte contre le dopage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *