Par l’économiste | Le 29/12/2021 – 17:49 | diviser

Le Conseil Economique, Social et Environnemental se prononce sur les addictions au Maroc. Son rapport a été adopté par l’assemblée générale le 29 décembre 2021.

C’est la première fois qu’une institution constitutionnelle s’occupe de la toxicomanie aux substances légales ou illégales. Également dépendance à des activités telles que le jeu, les jeux vidéo, le sexe ou les achats compulsifs. Le chiffre d’affaires des substances et activités licites représente à lui seul plus de 3 % du PIB et plus de 9 % des recettes de l’État. L’article examine les vulnérabilités spécifiques de la toxicomanie dans les entreprises ou les prisons. Mais aussi chez les sportifs, les jeunes et les femmes.

Un constat déconcertant : l’assistance n’est ni prise en charge ni remboursée par les assurances privées et certaines mutuelles. Les raisons? Les personnes en situation de dépendance seraient « responsables » de leur sort ! Cette position est contraire à celle de l’OMS. Et pour qui « la toxicomanie est une maladie du cerveau qui nécessite des soins médicaux et un soutien psychosocial ».

FF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *