Bank Al-Maghrib (BAM) pourrait conserver sa politique monétaire accommodante à travers un taux directeur stable à 1,5 % en 2022, prévoyant Attijari Global Research (AGR).

En effet, des politiques budgétaires et monétaires voluntaristes restent toujours cruciales pour soutenir une croissance solide de l’économie marocaine, surtout durant une année agricole marquée par la sécheresse, explique la succursale d’Attijariwafa Bank dans un rapport de recherche « Bank titulé Maghrib : the inflation au cœur des décisions monétaires en 2022 ». Et de préciser que le facteur qui pourrait justifier une éventuelle hausse du taux directeur de BAM concernerait une hausse non maîtrisable du niveau d’inflation.

D’après la société de recherche, l’environnement inflationniste demeure, à date d’aujourd’hui, « globally maîtrisé », à travers un niveau des prix à la consommation au Maroc évoluant autour des 2,0% en 2022 contre 1, 4% en 2021 (estimations BAM).

« À date d’aujourd’hui, il nous semble prématuré d’anti per une hausse importante et durable des prix à la consommation au Maroc, soit au-dessus des 3% », souligne l’AGR, notant que la récente accélération de l’inflation s ‘Explique davantage par des facteurs conjoncturels qui devraient s’estomper à l’avenir.

Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.