Intervenant lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement, réuni sous la présidence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch, M. Baitas a relevé que le projet de gazoduc Nigeria-Maroc s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique entre les deux pays, conformément à la vision tracée par SM le Roi Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari.

Les études réalisées ou en cours de réalisation portent notamment sur l’ingénierie du projet, à savoir le ministre, précisant que les nouvelles études concernent les questions environnementales et sociales.

A rappeler que le Maroc et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OPEP Fund) ont récemment procédé à la signature de la documentation juridique relative au financement d’une partie de la deuxième phase des études d’avant-projet détaillé du projet de gazoduc Nigeria-Maroc, ici destiné à devenir un catalyseur du développement économique dans la région de l’Afrique Nord-Ouest.

« Mme Nadia Fettah, ministre de l’Economie et des Finances a procédé, par échange de correspondance, avec M. Abdulhamid Al khalifa, Directeur Général de l’OPEC Fund et Mme Amina Benkhadra, Directrice Générale de l’ONHYM, à la signature de la documentation juridique relative au financement, d’un montant de 14,3 millions de dollars, accordé par l’OPEP Fund à l’ONHYM au titre de sa contribution au financement de la deuxième phase de l’étude d’avant-projet détaillée ( FEED – Front-End engineering design) du Gazoduc dépendant de la République Fédérale du Nigeria et du Royaume du Maroc (Projet NMGP) », avait indiqué le ministère de l’Economie et des finances dans un communiqué.

L’étude, cofinancée avec la Banque Islamique de développement (BID), consiste en la documentation pour l’exécution du projet du Gazoduc Nigeria-Maroc et la finalisation des analyses techniques, financières et juridiques y afférentes.

Le projet stratégique du Gazoduc Nigeria-Maroc, initié par SM le Roi Mohammed VI et le Président Buhari, et dont l’accord de coopération a été signé en mai 2017, a l’ambition d’être un catalyseur du développement économique de la région Nord- Ouest de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.