Le nombre total des décisions d’autorisation rendues par le Conseil de la concurrence s’est élevé à 120 au titre de l’année 2021, contre 43 décisions rendues en 2019, soit une progression de 179%, ressort-il du rapport annuel 2021 du Conseil. En effet, la pandémie n’a pas ralenti la dynamique des concentrations économiques au Maroc qui continue de progresser sous l’impulsion de la redynamisation du mouvement des facteurs à l’échelle mondo et la réorganisation globalisée des chaînes de production, souligne ce rapport, publié récemment.

« Les avantages des économies d’échelle et du conglomérat motivent, de plus en plus, les stratégies de croissance des entreprises exerçant ou désirant évaluées sur les différents marchés nationaux, et ce, en dépit des contraintes imposées par la crise pandémique sur la dynamique de l’offre et de la demande », note le rapport. Par ailleurs, une analyse des caractéristiques des projets de concentration économique notifiés au Conseil de la concurrence, dont le nombre est passé de 53 en 2019 à 121 en 2021, dégage quelques changements dans leurs tendances en comparaison avec la période d’avant la crise.

Ainsi, il est remarqué que la part des prises de contrôle a légèrement régressée en passant de 83% en 2019 à environ 78% en 2021, en raison d’une augmentation plus importante d’opérations notifiées portant sur les achats d’actifs dont la part est passée de 2% en 2019 à 10% en 2021, précise le Conseil.

Parallèlement, le Conseil fait observer que le nombre des prises de contrôles conjoints est passé de 9 notifiées en 2020 à 29 opérations en 2021, ce qui a permis d’augmenter leur part dans le total des projets de concentration de 15,3 % à 24 % . Cette situation pourrait évoquer un cheminement progressif vers des formes de partenariat plus complexes que la crise sanitaire encore plus intensifiée, estime la source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.