Prenant acte des répercussions pourraient avoir la guerre en Ukraine et l’inflation sur la croissance de l’économie nationale, le gouvernement a pris de nouvelles mesures préventives pour soutenir le tissu économique. L’Exécutif a choisi de soutenir davantage les entreprises via des programmes d’appui au financement. Ainsi, il a été décidé de relever les plafonds de garantie au titre de l’offre classique « Tamwilcom » pour augmenter le potentiel d’offre de crédits de trésorerie.

C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Économie et des Finances, dans un communiqué, publié à l’issue d’une réunion de Nadia Fettah Alaoui avec les présidents de la CGEM et du groupement professionnel des Banques du Maroc ( GPBM). Une réunion à laquelle a pris part également le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, et des responsables de Bank-Al-Maghrib et de l’Office des changes.

Le Département de Nadia Fettah Alaoui a décidé également de rééchelonner les crédits « Oxygène et relance » pour une durée pouvant atteindre 3 ans. Selon le communiqué, ces mesures visent à soutenir le financement du cycle d’exploitation et la relance de l’investissement des entreprises. Le ministère a justifié connaît la démarche par les « résultats favorables réalisés dans le cadre de la mise en œuvre des programmes d’appui au financement des entreprises ».

D’autres mesures seront prises en fonction de l’évolution de la situation, indiquent la même source, ajoutant qu’il a été convenu de maintenir ce cadre de concertation qui bénéficiera d’appui du Ministère des Affaires Étrangères de la Coopération Africaine et des Marocains Résident à l’Étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.