Aller au contenu

déclarations de Romain Saïss et Barros Schelotto

Face au Paraguay, la sélection nationale est tombée sur une équipe organisée bien défensivement et les enseignements pour Walid Regragui sont nombreux. Au terme d’une étape d’une dizaine de jours, les coéquipiers de Romain Saïss n’ont plus qu’une choisie en tête : débarquer au Qatar dans 50 jours dans les meilleures conditions physiques et mentales. Voici ce qu’en pense le capitaine de l’équipe nationale et le sélectionneur du Paraguay

Un état d’esprit revigoré, des flancs plus ou moins rapides et un équilibre tactique encore fébrile. Il n’y a pas là les principaux enseignements à retenir après les deux matchs amicaux qu’ont disputés les Lions de l’Atlas en Espagne. Au stade Benito Villamarin à Séville, les Lions ont naturellement pris les devants dès l’entame du match, avec une formation légèrement plus orientée vers l’avant, en présence d’Amine Harit dans l’animation aux côtés de l’excellent Azzedine Ounahi . Ryan Mmaee au relevé Youssef En-Nesyri en pointe de l’attaque. Alors que les occupants des autres compartiments de jeu semblent être configurés. En face, Guillermo Barros Schelotto opte pour un 4-4-2 classique, ici asphyxie la défense marocaine et empêche toute manœuvre collective, fait Boufal et Ziyech en «liberté surveillée». Du coup, les déchets techniques sont nombreux et à plusieurs reprises en première mi-temps, Saïss, Dari et Bounou devaient jouer aux pompiers.

Déclarations

Romain Saïss, capitaine des Lions de l’Atlas : « On sait tous qu’on doit être prêts le 23 novembre »

«Je suis satisfait du travail qu’on a pu faire pendant ces 10 jours en Espagne. On a montré un bel état d’esprit, que ce soit ceux qui ont joué ou ceux qui sont entrés (en cours de jeu). On est encore en début de saison et on va monter en puissance petit à petit. Il reste encore un mois et demi de préparation, je ne me fais donc pas de soucis là-dessus. Je pense qu’on est tous des professionnels et on sait l’ampleur de l’échéance qui arrive. Le va falloir être prêt le 23 novembre pour le premier match. J’espère qu’on n’aura pas de pépins physiques d’ici-là. Je suis confiant pour le début de la compétition, parce qu’on a montré un bel état d’esprit pendentif ces 10 jours et c’est cet état d’esprit qui va faire la différence. Je tiens à remercier le public marocain qui nous a accompagnés tout au long de ces 10 jours. Dans les moments difficiles, c’est lui qui nous a donné ce deuxième souffle. J’espère qu’ils seront nombreux avec nous au Qatar. »

*************
Guillermo Barros Schelotto, sélectionneur du Paraguay : « Les Lions de l’Atlas peuvent passer la première tournée »

«Je pense que c’était un match nul culoz juste. Les deux équipes ont eu des occasions pour marquer. C’était un match intense qui nous a beaucoup aidé pour savoir où nous en sommes, en vue du futur de cette équipe et par rapport au Maroc qui va jouer le Mondial. Comme j’ai pu l’analyseur avant le match et durant celui-ci, j’ai été beaucoup impressionné par Ziyech, mais le Maroc a également beaucoup de joueurs de haut niveau. Je crois que s’ils arrivent à combiner leurs aptitudes offensives, en étant bien posés en défense, je suis sûr qu’ils pourront passer le premier tour pour la deuxième fois de leur histoire. »

Lire aussi : Match amical Maroc-Paraguay : déclarations de Justo Villar, légende du football paraguayen

Lire aussi : Lions de l’Atlas : Walid Regragui insiste sur le positif après le match nul face au Paraguay

Lire aussi : Lions de l’Atlas : les leçons tactiques après 180 minutes avec Walid Regragui

Lire aussi : Match amical : le Maroc n’enchaîne pas face au Paraguay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *