Année 2020 intense pour la Fondation Zakoura opérant dans le domaine éducatif. Selon le rapport annuel, l’association comptait plus de 62 500 bénéficiaires directs de ses projets en 2020, répartissant ses programmes et activités dans 8 régions et plus de 384 sites.

La fondation précitée affirme avoir atteint ses objectifs, dans un contexte particulier marqué par la pandémie de coronavirus. Ainsi, en 2020, elle comptait 62 535 bénéficiaires directs, dont 61 828 enfants, filles et femmes représentant 47% des personnes ayant bénéficié des opérations. Pendant la pandémie, la Fondation a également mis en place des solutions qui tiennent compte de la spécificité de ses bénéficiaires, principalement en milieu rural. L’association a également réfléchi à ses dispositifs de formation, ses approches et accélérer la numérisation de ses méthodes pour penser autrement l’éducation et l’employabilité.

Quant aux plus petits, le partenariat avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a permis à la Fondation de renforcer sa contribution en 2020 à une extension exceptionnelle de l’école maternelle en milieu rural, offrant à plusieurs milliers d’enfants de bénéficier d’une étape indispensable. La fondation a également lancé le premier collège rural numérique du Maroc pour lutter contre le gaspillage. Dans le domaine de l’éducation à l’environnement, elle a déployé le programme « Mama Tabiaa », au profit des enseignants de 70 écoles, soit 62 écoles publiques et 8 écoles privées, qui ont poursuivi les séances à distance. Ainsi, environ 574 séances ont été dispensées au profit de 3 977 étudiants.

Par ailleurs, la fondation a enrichi les bibliothèques scolaires de collections adaptées avec 7 000 histoires reçues fin 2019 et destinées aux 120 écoles maternelles de la Fondation, au profit d’environ 3 000 enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *