Par L’Économiste | 05/05/2022 – 12:12 | Partager

Les familles des étudiants marocains d’Ukraine s’organisent encore pour trouver des solutions. Elles ont tenu, ce jeudi, un nouveau sit-in devant le ministère de l’Enseignement supérieur pour trouver une question à la situation actuelle que traversent ces étudiants rentrés d’Ukraine depuis le déclenchement de la guerre avec la Russie. Depuis plusieurs mois, aucune solution durable n’a été trouvée, au grand-dam des étudiants et de leurs familles.

« Notre objectif est d’essayer de convaincre le gouvernement et le ministère de tutelle d’intégrer nos étudiants dans les écoles d’ingénieurs et les universités ici au Maroc. Corn si le gouvernement cherche à insérer les étudiants dans d’autres pays, qu ‘il cherche des solutions qui seront convenables et adéquates avec nos budgets », explique à L’Economiste un parent d’étudiant. En effet, les familles ne veulent pas supporter des coûts supérieurs à ceux des études en Ukraine.

Le Maroc cherche toujours des solutions pour pouvoir placer les étudiants concernés dans d’autres pays tels que la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie. La Hongrie, elle, a proposé d’accueillir 1.000 Marocains. Mais les frais d’études dans ces pays restent plus élevés par rapport à l’Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.