Quatre secteurs d’activité représentent 80% des emplois industriels à Fès-Meknès, une région avec une histoire d’industrialisation de plus de 60 ans, selon les données du Centre régional d’investissement (CRI).

Il s’agit du textile, de l’agroalimentaire, de l’automobile et de l’offshoring, précise le CRI de la région de Fès-Meknès, dont le tissu industriel contribue à 5,8% du PIB national du secteur et génère un chiffre d’affaires à l’export de 4,2 milliards de DH (milliards de dirhams). La répartition de ces emplois par secteur place le textile et l’habillement en première place avec 21 727 places, suivi de l’automobile (9 602 places), de l’offshoring (9 321), de l’agroalimentaire (7 699), de la construction (3 824), des industries mécaniques et métallurgiques (1 945) , Maroquinerie (1 590) et Parachimica (1 415).

Fès-Meknès est, aujourd’hui, l’une des régions industrielles les plus importantes du Maroc, avec ses 1 619 unités minières qui emploient environ 43 000 personnes. Elle entend s’imposer, aux côtés de Kénitra et Tanger, comme un pôle important d’équipementiers automobiles Selon une étude récente, la région, qui dispose d’atouts socio-économiques stratégiques, doit relever cinq défis majeurs afin d’améliorer sa compétitivité et diversifier son activité .propre secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *