Dans un contexte de tension diplomatique entre le Maroc et la France, plusieurs voix se sont élevées au sein de l’élite française pour appeler leur gouvernement à revoir les relations avec le Royaume. C’est le cas du spécialiste des questions internationales, Hadrien Desuin, qui, dans un billet publié dans le Magazine hebdomadaire « Marianne », pour souligner l’importance géopolitique du Maroc en tant que seul partenaire crédible de la France, au Maghreb. Raison pour laquelle il a plaidé pour que son pays reconnaisse la marocanité du Sahara.

« Entre une Algérie au gouvernement anti-français et le Maroc qui n’attend qu’un signal de notre part au Sahara pour que la France puisse de nouveau rayonner en Afrique, il n’y a plus à hésiter », at-il écrit sur les colonnes du magazine, dont la ligne éditoriale est connue pour être à gauche.

L’auteur de la « France atlantiste » a montré que le rapprochement de la France avec l’Algérie demeure inutile vu l’attachement du régime algérien à la rente mémorielle. « Hélas, la dernière visite présidentielle en Algérie a fait prendre conscience que les jeux de l’Histoire n’étaient pas encore refermées », at-il regretté, ajoutant que « la rente mémorielle et la clientèle de la junte au pouvoir depuis la fin de la guerre d’Algérie vont pouvoir se perpétuer ».

Selon Hadrien Desuin, « Les efforts de la France et du Maroc pour développer leur voisinage avec l’Algérie sont restés stériles. Un constat qu’il a poussé à se demander » pourquoi s’entêter dans une réconciliation impossible ? « . la réponse est claire : la France doit faire son choix et se tourner plus vers le Royaume. ont fait les États-Unis, sachant que SM le Roi a fait savoir que « le dossier du Sahara est » le prisme par lequel le Maroc considère son environnement international  » .

« Les enjeux sécuritaires en Afrique de l’Ouest sont pressants et arrivent une réponse rapide. Pour contourner le verrou algérien, le Maroc propose une alternative à la France voulait bien reconnaître son rôle historique au Sahara », sauf pour les spécialistes, convaincus que le Français -Le partenariat marocain est plus solide qu’avec l’Algérie. « Nos échanges économiques franco-marocains surpassent sensiblement ceux qui nous lient à l’Algérie en dépit de notre dépendance gazière », at-il mis au clair.

Selon le spécialiste, l’alliance avec le Maroc est d’autant plus bénéfique pour la France qu’elle permet de s’appuyer sur le Royaume pour influer sur son influence en Afrique et de lutter plus efficacement contre l’intégrisme religieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.