D’un montant global de près de 197 MDH, ces projets, soutenus par le Fonds de Développement Industriel (FDI), s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la convention relative à la déclinaison régionale de la stratégie de développement des industries agroalimentaires de la région Souss-Massa, signée devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, le 28 janvier 2018 à Agadir.

Ces projets, qui permettent la création de 380 emplois directs et plus de 2200 emplois indirects, concernant la nouvelle unité industrielle de fabrication de fromages fondus et la nouvelle unité d’écrasement d’agrumes pour la production de jus. Répondant à la demande croissante du marché des fromages et des jus, ces projets ambitionnent non seulement de satisfaire le besoin au niveau du marché local et à l’export, mais aussi à contribuer à la valorisation et à la transformation de la production agricole et à la substitution des importations à travers le développement de produits locaux à haute valeur ajoutée.
« Ces projets sont un exemple éloquent de la dynamique que connaissent les industries du lait et de la transformation des agrumes au Maroc en terme d’vestissement et de création d’emploi et de l’engouement qu’élicite le ‘Made in Morocco’ auprès de nos industriels agroalimentaires. Au diapason des priorités du développement du secteur, ces investissements sont de nature à renforcer l’intégration entre l’amont agricole et l’aval de transformation, ainsi que les chaînes de valeurs. Ce qui contribue davantage à la sécurité alimentaire et à la souveraineté industrielle de notre pays, conformément aux Hautes Orientations Royales », a déclaré M. Mezzour. Et de souligner que le gisement d’opportunités d’investissement dans l’agroalimentaire permet de présager un avenir des plus prometteurs pour le secteur : « Nous continuerons à apporter notre soutien et à accompagner les opérateurs et leurs investissements visant à promouvoir une production locale encore plus compétitive, diversifiée et à forte valeur, en mesure de répondre aux besoins et exigences du consommateur marocain et de s’imposer sur le marché de l’export ».

Dans le cadre de cette vision, un protocole d’accord a été signé entre le Ministère de l’Industrie et du Commerce et COPAG pour la réalisation d’un nouveau projet industriel destiné à la valorisation et à la transformation des viandes blanches. Ce projet, dont le montant global s’élève à environ 108 Millions de dirhams, permet la création de plus de 200 emplois directs et 300 emplois indirects. Ce projet contribuera à la valorisation de la viande locale à travers le développement et la fabrication de produits à forte valeur ajoutée ainsi qu’à la substitution aux importations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.