Aller au contenu

Investissement dans le jeu vidéo pour récupérer des abonnés

Netflix est un service de streaming sur abonnement ici permet aux utilisateurs de regarder et télécharger des séries et des films sans publicité sur un apparat connecté à Internet. Avec 117,6 millions d’abonnés payants et des productions originales, l’entreprise comptait jusqu’à 9 000 points de vente dans le monde au début des années 2000, selon un podcast social. Des chiffres qui concurrencent les studios de cinéma, et font désormais de cette chaîne américaine un véritable géant de la tech, au même titre qu’Amazon ou Facebook.

En une dizaine d’années, la plateforme de streaming a connu un succès fulgurant et est devenue la plus grande plateforme de vidéo en streaming par abonnement. Aujourd’hui, on voit qu’elle essaie de se diversifier en concrétisant son positionnement sur le jeu vidéo, à cause d’une perte d’un million d’abonnés, une première depuis sa création.

Une initiative qui vise à offrir des jeux « maison », basée sur les séries à succès, as « La casa de Papel », une ambition qui parie actuellement sur le développement de trois jeux pour l’année 2023. Importants et des interventions ludiques sont mobilisés pour essayer de garder les abonnés dans l’écosystème Netflix. C’est à Helsinki que l’entreprise a posé ses valises vidéoludiques, avec Marko Lastikka comme directeur du studio.

Elle indique auprès d’Engadget, un réseau de blogs technologiques multilingues, que le fruit de ce nouveau studio « maison » ne sera pas visible avant « des années ». Mais Netflix fait tout de même preuve actuellement d’une certaine force de frappe dans le projet, révélant être en mesure de créer ses propres titres.

La plateforme utilisait une multitude d’algorithmes, s’appuyant sur le Machine Learning. Entre autres on retrouve le « Personalized Video Ranker » ici personnalise un classement des vidéos proposées selon la popularité des contenus. Les « Top-N Video Ranker » ici sont basés sur les recommandations et les vidéos plus visionnées. Le « Continuer à regarder » ici recommande du contenu selon les préférences de l’utilisateur. Outre l’algorithme de « similitude vidéo à vidéo », il propose ici des films en fonction des catégories examinées.

Au Maroc, les avis sont mitigés, pour la plupart des cinéphiles, le catalogue proposé aux internautes du Royaume est l’un des plus pauvres au monde. Après avoir interviewé quelques utilisateurs de la plateforme, les retours ont été pour la plupart positifs en ce qui concerne le projet des jeux vidéo. « Un large éventail de choix qui gomme parfois la pauvreté de quelques productions, et nous met la pression en tant qu’utilisateurs. Le choix est proposé mais l’initiative semble déjà intéressante puisque l’entreprise fait face à une très forte concurrence de la part d’Amazone, de Hulu et de HBO », nous affirmons un jeune cinéphile marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *