Le Maroc a répondu à la Tunisie après l’invitation du chef du polisario au sommet Japon-Afrique (Ticad) à Tunis. Dans un nouveau communiqué diffusé samedi, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger (MAECAMRE) a confirmé que le communiqué publié vendredi par la diplomatie tunisienne pour tenter de la jus hostile a posteriori à l’acte jus hostile « et profondément » inamical « commis par les autorités tunisiennes à l’égard de la cause nationale première et des intérêts supérieurs du Royaume,  » contient de nombreuses approximations et contrevérités « .

Le Maroc a notamment souligné que la Ticad ne constitue pas une réunion de l’Union Africaine, ma un cadre de partenariat entre le Japon et les pays africains avec qui il entretient des relations diplomatiques. Concernant l’invitation, Rabat a indiqué qu’il a été convenu dès le départ et avec l’accord de la Tunisie, que seuls pourraient participer à la TICAD, les pays ayant reçu une invitation cosignée par le Premier Ministre japonais et le Président tunisien . Une note verale officielle publiée par le Japon, le 19 août 2022, souligne « explicitement » que cette invitation cosignée est « L’invitation unique et authentique sans laquelle aucune délégation ne sera autorisée à participer à la TICAD 8 », en précisant que « cette invitation n’est pas destinée à l’entité mentionnée dans la note verale du 10 août 2022 », justifie le MAECAMRE.

Dans d’autres arguments, le Maroc relaie le communiqué de la Tunisie fait preuve de la même approximation sur la position africaine.  » Cette position a toujours été fondée sur une participation inclusive des Etats africains, et non pas des membres de l’UA« selon le MAECAMRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.