Après le succès des deux premières éditions, la Fondation Crédit du Maroc en partenariat avec Bidaya, incubateur social Green Tech basé à Casablanca, a lancé pour la troisième année consécutive le prix « Démarrez votre projet avec la Fondation Crédit du Maroc & Bidaya ». », Un concours annuel dont le but est de récompenser les entrepreneurs les plus méritants en réalisant des projets créateurs de valeur sociale et/ou soutenant la création d’emplois dans les secteurs du développement durable.

A travers sa Fondation, le Crédit du Maroc, conscient de l’importance d’encourager l’entrepreneuriat, l’innovation et l’incubation de nouveaux talents dans le modèle économique marocain, fait de l’entrepreneuriat un de ses axes principaux. Ainsi, la Fondation Crédit du Maroc contribue, à travers divers partenariats avec des acteurs locaux, à la sensibilisation et à l’éducation de jeunes porteurs de projets afin de développer leur esprit d’entreprendre et leur engagement au service de la société.

Pour chacun des prix décernés lors de cette édition, la Fondation Crédit du Maroc offre un soutien financier de 25 000 dirhams pour permettre aux heureux lauréats de développer leur activité. Le Crédit du Maroc propose un programme de mentorat assuré par les experts du Crédit du Maroc et une offre bancaire adaptée avec la possibilité d’ouvrir un compte professionnel.

Considérant que l’implication et l’engagement de ses collaborateurs est un élément essentiel à la réussite de sa démarche RSE, le Crédit du Maroc a décidé d’impliquer ses collaborateurs dans le processus de sélection. Parmi les 21 startupers qui ont postulé, 11 ont été présélectionnés grâce aux votes des salariés du Crédit du Maroc. Ces derniers ont ainsi été invités à visionner les vidéos de présentation des startups concurrentes puis ont voté en ligne sur une plateforme digitale interne. Les entrepreneurs les plus votés sont passés au second tour pour présenter leur projet à un jury, composé de membres de la Fondation Crédit du Maroc, de Bidaya et de représentants de la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *