La Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement marocain ont signé hier à Rabat deux accords de prêt d’un montant total de 138 millions d’euros pour renforcer l’inclusion financière et garantir l’accès à l’eau potable.

Le financement de la Banque est destiné à la mise en œuvre du Programme d’appui à l’inclusion financière, à l’entrepreneuriat et aux petites et moyennes entreprises ainsi que le Projet pour la durabilité et la sécurité de l’accès à l’eau, précise un communiqué de la BAD. « Le premier contrat de prêt, d’un montant de 120 millions d’euros, vise à aider les entreprises en difficulté à redémarrer leur activité et à préserver les emplois. Parmi les objectifs de ce prêt figure « d’accompagner les réformes d’inclusion financière afin de faciliter l’accès au financement des familles et des très petites et moyennes entreprises ».

Cela contribuera également à diversifier leurs sources de financement en renforçant l’inclusion des marchés des capitaux. La deuxième convention, d’un montant de 18 millions d’euros, constitue un financement supplémentaire en plus des 112 millions d’euros mobilisés en 2018 pour financer le projet de pérennisation et de garantie de l’accès à l’eau, rappelle-t-on. Son objectif est d’assurer l’accès à l’eau potable dans les provinces de Guercif, Zagora, Al Hoceima, Tanger et Beni Mellal.

A noter que « la cérémonie de signature de l’accord a réuni Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des Finances, le directeur pays de la BAD pour le Maroc, Achraf Hassan Tarsim et Abderrahim El Hafidi, DG de l’ONEE.

AEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.