Aller au contenu

La célébration de la création dans sa diversité

Cette édition, inscrite dans le cadre de la célébration de Rabat Capitale de la culture africaine et du monde islamique, a été contenue le jeudi 18 novembre au théâtre national Mohammed V, avec une riche programmation jusqu’au 24 novembre.

Dans une allocution d’ouverture, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication Mohamed Mehdi Bensaid a souligné l’importance de ce rendez-vous cinéphile qui rassemble une pléiade de cinéastes de différents horizons : « Je suis très heureux d’être présent pour cette édition… Ce festival rassemble des artistes et cinéastes qui sont honorés et désignés», at-il indiqué.

Le festival international du cinéma d’auteur de Rabat est un événement cinématographique qui réunit chaque année de nombreux artistes, cinéphiles, journalistes et amoureux du 7e art. Très prisé, le festival a accueilli durant la première journée, trois figures artistiques qui se sont distinguées par leurs créations cinématographiques.

Il s’agit du réalisateur marocain Nabil Ayouch dont le talent, à travers ses créations cinématographiques, depuis son long métrage «Maktoub» jusqu’à son dernier film «Haut et fort», a été gratifié par des dizaines de Prix nationaux et internationaux. Sera aussi à l’honneur le célèbre réalisateur français Jean-Pierre Améris, connu pour sa présence remarquable sur la scène cinématographique européenne et internationale, tant par ses idées créatives que par ses critiques dans le cinéma, non sans ressenti le brio de ces films qui présage de dimensions artistiques et de certaines techniques.

Complétant le trio, le réalisateur burkinabé Gaston Kaboré, est l’un des pionniers du cinéma africain qui ont apposé la marque de la véritable identité africaine. Ces films n’ont pas été réalisés avec beaucoup de contraintes, mais ont su traduire une vision très artistique, conforme à la position du Burkina Faso, comme espace de célébration de la production du continent africain.

Selon le comité d’organisation du Festival, « ces hommages viennent récompenser le travail et les efforts de ces artistes dans le secteur de l’audiovisuel. Ensuite, pour honorer la stature du festival en tant qu’événement cinématographique célèbre qui célèbre des noms qui s’identifient à des moments très importants de l’histoire du cinéma mondial, et en même temps encouragent les jeunes talents qui travaillent dans les domaines de la culture et l’art ».

Ce festival qui participe au rayonnement de la ville de Rabat, a acquis sa réputation dans la célébration du cinéma d’auteur. Il présentera une série de films, issus de 44 pays, qui reflètent les cultures de sociétés diverses, et concourront dans trois grandes catégories, pour être départagés par un jury spécial.

Approché par le journal «L’Opinion», l’acteur et scénariste Farid Regragui a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance pour l’invite à ce festival : « J’ai le plaisir d’être présent aujourd’hui à l’ouverture du Festival international du cinéma d’auteur de Rabat. Bien évidemment, j’y suis invité en tant qu’acteur et scénariste pour témoigner des créations qui distinguent cette édition. Chaque année, on retrouve des thèmes nouveaux, de nouvelles façons de les traiter et sur une palette de films qui ne se ressemblent pas heureusement». at-il indiqué. Cet acteur, bien connu du cinéma et de la télévision au Maroc, a mené une brillante carrière d’acteur.

Lors de cette 27e édition, d’autres hommages seront rendus à des artistes issus des quatre pièces du monde en reconnaissance à leurs créations distinguées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *