Après avoir terminé la phase initiale fin juin, SDX Energy entend lancer une nouvelle exploration cette année. Il existe deux puits, dont le premier, baptisé KSR-19, a déjà été lancé le 18 novembre et sera suivi d’un second, SAK-1 en cas de succès. Les deux objectifs font partie du permis Lalla Mimouna, rapporte un communiqué de la direction.

« Le but de ces puits est d’ajouter des réserves pour nous permettre de continuer à fournir du gaz à nos clients conformément à leurs exigences contractuelles », a déclaré Mark Reid, PDG de SDX Energy. Et d’ajouter « avec SAK-1, nous espérons ouvrir une nouvelle zone opérationnelle à Lalla Mimouna Sud, à l’ouest de notre principale zone de production ».

La société a également déclaré que les deux puits visaient du « gaz biogénique de surface ». Le premier puits est proche de l’infrastructure existante, ce qui permettrait d’effectuer le raccordement rapidement et à moindre coût, a déclaré SDX Energy. Le KSR-19 cible le char « Main Hoot » à une profondeur d’environ 1 780 mètres, tandis que le SAK-1 espère toucher une poche à environ 1 300 mètres. La campagne devrait se terminer en décembre 2021, auquel cas l’entreprise informera le marché de ses résultats.

Rappelons que dans sa première phase, la campagne de forage a permis la construction de trois puits d’évaluation et de développement dans le bassin du Gharb, où SDX détient une participation de 75 %. « Les actifs marocains se caractérisent par les prix du gaz. Des coûts d’exploitation attractifs et exceptionnellement bas », précise la compagnie pétrolière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.