Aller au contenu

L’Algérie rejette la main tendue de SM le Roi

Après un silence de plusieurs jours, l’Algérie a enfin réagi à la main tendue de SM le Roi Mohammed VI dans le discours du trône. Cette fois-ci, l’Armée algérienne a pris soin d’adresser un message implicite, à travers le numéro de sa revue « Al Djeich », dont les détails ont été rapportés par Echourrouk.

Dans sa revue, l’Armée algérienne, comme à l’accoutumée, a rejeté l’appel du discours royal à l’apaisement et à la fraternité entre les deux pays, en reprenant ses attaques habituelles sur le dossier du Sahara. « Il n’y aura pas de paix tant que persistera l’occupation marocaine et israélienne », a avancé la revue, reprenant ainsi un argument, devenu en vogue dans la classe politique algérienne. Les chefs du Mouvement de la Société pour la Paix, Abderrazzak Makri, sont également pris au Royaume au lendemain du discours royal. Ce dernier accusé le Maroc d’avoir «dessiné la cause palestinienne».

En effet, la reprise des relations entre le Maroc et Israël n’est qu’un prétexte dont se prévalait le voisin de est pour avorter toute tentative de réconciliation entre les deux pays. SM le Roi avait, à l’occasion de l’anniversaire de la Marche Verte en 2018, tendu la main à l’Algérie. À l’époque, la présidence algérienne a réagi à appel royal par un silence assourdissant, avant de le rejeter catégoriquement par la voix d’une source autorisée citée par l’APS. Celle-ci avait considéré l’appel royal au dialogue comme un «non-événement».

Rappelons que le Souverain, dans le discours du trône, a appelé à ouvrir les frontières, tout en faisant partie de sa volonté d' »œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puisse travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères, unis par l’Histoire, les attachés humains et la communauté de destin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *