Oui le ministère de tutelle s’est engagé à fournir aux étudiants de médecine de retour d’Ukraine la possibilité d’effectuer des stages, d’une durée de 6 mois, au sein des institutions hospitalières nationales, les responsables de l’Ambassade et le représentant du ministère ukrainien de l’Enseignement supérieur, ont confirmé que les universités ukrainiennes reconnaîtront ces stages.

Dans ce sens, les deux parties sont mises en accord afin d’assurer l’accompagnement des étudiants durant leur période de stage en assurant la coordination entre les universités marocaines et ukrainiennes. Mais, pour ce faire, l’accord préalable des doyens des facultés marocaines sera requis.

En dehors des stades, le débat a également été ouvert sur l’obtention des certificats et les notes des semestres d’études passés au sein des universités ukrainiennes. L’ambassade à affirmé que les étudiants désirant poursuivre leurs études au Maroc peuvent faire le retrait de leurs documents, contrairement à ceux poursuivant leurs études dans les universités ukrainiennes depuis le Maroc.

S’agissant de l’examen Croc jugé important pour le parcours académique et professionnel des étudiants en médecine et pharmacie, les deux parties ont confirmé leur engagement afin de mettre en place les conditions de réussite de cet examen sous la supervision des ministères de tutelle au Maroc et en Ukraine.

Pour sa part, Abdellatif Miraoui a précisé que le Maroc, quant à lui, la reconnaissance des diplômes des étudiants marocains poursuivant leurs études dans les universités ukrainiennes va augmenter.

Si les frais de scolarité dans les écoles privées sont le sujet de discorde entre le ministre de l’Enseignement supérieur et les étudiants d’Ukraine, un accord a été conclu entre le ministère de tutelle et les universités privées au Maroc pourre aux étudiants de bénéficier de bourses d’études. Ainsi, ces derniers bénéficieront d’une réduction de frais de scolarité à hauteur de 20 %.

Dans le même registre, le dialogue sur la sorte de nouvelle rentrée universitaire se poursuit entre l’Ambassade et les étudiants de retour d’Ukraine. Lors d’une rencontre ici à eu lieu Vendredi entre les deux parties, les responsables ukrainiens ont affirmé que les étudiants souhaitant continuer leur parkurs universitaires en Ukraine seront assistés pour voyager depuis la Roumanie ou la Moldavie. De leur part, les parents des concernés ont exprimé leur refus de cette option car il serait difficile pour les étudiants de quitter l’Ukraine en cas d’escalade de guerre.

De ce fait, les étudiants concernés sont appelés à faire les choix entre les études à distance ou dans les universités marocaines avant le 16 septembre. Cette annonce la couleur des parents qui sont les femmes que les résultats des concours nationaux n’apparaîtront que le 24 du mois courant, c’est -à-dire une semaine après la date fixée par les universités ukrainiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.