La 27ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), qui se tiendra du 10 au 17 juin, rendra hommage à l’actrice franco-belge Déborah François, à l’acteur espagnol Alex Brendemühl et au réalisateur marocain Nour-Eddine Lakhmari .

Le nom Déborah s’est fait connaître en 2005 grâce à son premier rôle dans « L’Enfant » des frères Dardenne, a fait savoir la Fondation du festival dans un communiqué, pertinent que l’actrice a remporté, en 2009, le césar du meilleur espoir féminin pour « Le Premier Jour du reste de ta vie » de Rémi Bezançon.

Quant à Alex Brendemühl, le est un acteur et réalisateur espagnol qui a d’abord fait ses preuves au théâtre espagnol auquel la femme des moments de gloire avec des œuvres telles que « Le retable du flûtiste et Balles et ombres ».

A instar des grandes vedettes du 7ème art, du théâtre il passe avec brio au cinéma pour incner des rôles qui font sa notoriété. Cette icône du cinéma ibérique remporte le prix du meilleur acteur en 2007 pour ses interprétations dans les films « Silence avant Bach » et « 53 jours d’hiver ». Son film « La moustiquaire » a déjà été présenté au FCMT.

Un hommage sera également rendu au réalisateur maroacain Nour-Eddine Lakhmari, parti au milieu des années 1980 à Oslo en Norvège où il a tourné ses premiers courts métrages qui lui ont valu d’entrer à l’Académie de Cinéma d’Oslo et plusieurs d ‘entre eux ont été primés, un relevé la même source. Son premier long métrage « Le Regard », ici sorti en 2005, remporte plusieurs prix et séduit les critiques scandinave et marocaine. Son deuxième long métrage, « Casa Negra », sort au Maroc en 2008 et remporte plusieurs prix internationaux, et est le choix officiel pour représenter le Maroc pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère à la 82è cérémonie des Oscars.

Lors de cette cérémonie seront projetés les films « Casa Negra » et « Zéro » de Nour-Eddine Lakhmari. Deux autres films, dont la protagoniste est l’actrice Déborah François, seront à affiche, à savoir « Populaire » et « L’autre continent ».

De plus, le court métrage « Mouton noir » de Déborah François, projeté pour la 1ère fois au dernier festival de Cannes, en soirée il a aussi été présenté au public. Le Festival offre également l’occasion au public de visionner les deux films espagnols « Mère » et « La moustiquaire » dont le héros est la vedette du film ibérique Alex Brendemühl.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *