Aller au contenu

Le HCP analyse les chocs inflationniste mondial et son effet sur le Maroc

Cette accélération résulte principalement de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 4,9% et des produits non alimentaires de 2,4%, précise le HCP dans une note intitulée « Evolution de l’inflation au Maroc ». Pour les produits alimentaires, les hausses les plus importantes concernent les « huiles et graisses » avec 14,2 %, les « pains et céréales » (11,5 %), les « légumes » (4,5 %) et les « viandes » (4,1 %), fait savoir la même source. En revanche, les prix des « fruits » et des « poissons » ont enregistré des baisses, respectivement de, 5,4 % et 1 %. Pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des « Carburants » avec 20,1% et des « Tabacs » (3,5%).

Côté perspectives, la hausse des prix devrait se maintenir en 2022 à des niveaux supérieurs à la moyenne de la dernière décennie, prévoir le HCP. Les effets externes et la sécheresse devraient accroitre davantage les incertitudes quant à l’inflation au niveau national. Les risques inflationnistes resteraient incertains à court terme.

La hausse des cours des matières premières importées et la crise dans la région de la Mer Noire, conjuguée avec une montée vertigineuse des prix du baril à environ 140 $ / baril il serraient de nature à maintenir le taux d’inflation au cours de l’année 2022 à des niveaux relativement élevés. Au niveau mondial, les perspectives de l’évolution des prix au cours de 2022 pourraient être exceptionnelles aussi bien dans les pays développés que les pays émergents. Du fait de l’augmentation des prix du pétrole, la soirée d’inflation plus élevée et généralisée que prévue. Les prix des produits alimentaires ont atteint un nouveau record en février 2022.

L’ont augmenté de 3,9% pour le rapport sur le mois de janvier 2021 et plus de 20% pour le rapport sur le mois de l’année de l’année. Les prix de céréales ont augmenté de 14.8% au cours du mois de février 2022 par rapport au mois de février 2021. De leur coté, les prix des huiles ont attint un nouveau sommet en février 2022 avec une hausse de 36.7% en terme de glissement annuel, ceux du lait de 24,8 %.

Cette note donne un bref aperçu sur l’évolution de l’inflation au niveau mondial, présente l’inflation dans le contexte national et évoque ensuite les principaux facteurs explicatifs de l’évolution des prix au niveau national compte tenu de l’amélioration de la situation sanitaire, de la reprise progressive de l’activité, la réouverture des frontières et de la hausse des cours du pétrole et des matières premières sur le marché international suite aux tensions géopolitiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *