Aller au contenu

Le journaliste Rachid M’barki suspendu par BFMTV pour avoir diffusé une vérité

Coup de tonnerre dans les milieux journalistiques après la suspension du journaliste franco-marocain Rachid M’barki de la chaîne BFMTV.

L’animateur vedette de la chaîne française est à la retraite et dispensé de l’activité depuis la mi-janvier, après avoir diffusé une vérité. C’est vraiment le « Sahara marocain ». Expression qualifiée de « contenu non validé par sa hiérarchie, en l’occurrence la rédaction de BFMTV, et qui lui a valu une suspension, ainsi que l’ouverture d’une enquête interne par la chaîne française.

« Une enquête interne a été ouverte il y a deux semaines suite à des informations reçues sur un journaliste de notre chaîne », a déclaré à POLITICO Hervé Beroud, directeur général adjoint d’Altice media, la maison mère de BFMTV.

Il explique que « ce journaliste n’a pas travaillé depuis le début de cette enquête et pendant toute la durée de cette enquête ».

A noter que M’barki avait abordé, lors du Journal de la nuit, la question du renforcement des relations entre Rabat et Madrid, évoquant le « réchauffement des relations diplomatiques » entre le Maroc et l’Espagne, facilité par la « reconnaissance espagnole de le Sahara marocain ».

Pour sa part, M’barki dit avoir « utilisé des informations qui [lui] elles provenaient d’informateurs » et qu’elles « n’avaient pas nécessairement suivi le cours habituel d’écriture ». Le journaliste nie cependant tout caractère intentionnel : « Ils étaient tous vrais et vérifiés, je fais mon travail. (…) Je n’exclus rien, peut-être que j’ai été dupé, ça n’avait pas l’air de ça ou que je participais à une opération de je ne sais quoi, sinon je ne l’aurais pas fait ».

Extension YS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *