Les détenus, hommes et femmes, sont tous des Marocains de la région de Nador. Selon « El Faro de Melilla », qui cite des sources marocaines, un contrôle strict a été mis en place en prévision d’une nouvelle tentative de migration massive vers Melillia qui pourrait « bouleverser l’ambiance des fêtes de fin d’année ».

La frontière dans la ville occupée de Sebta est également en état d’alerte élevé en prévision d’une tentative d’entrée massive de migrants, rapporte l’agence de presse espagnole EFE, ajoutant que des sources policières ont indiqué que la Guardia Civil et la police nationale espagnole étaient « en pleine alerte » et prêt à intervenir à tout moment, même si jusqu’à présent aucun accident n’est survenu.

Selon EFE, les services de sécurité marocains ont resserré le contrôle de l’enclave depuis le 24 décembre pour éviter une éruption massive près de sept mois après l’incident de 2021. En mai dernier, des milliers de migrants des pays subsahariens et du Maroc ont nagé de la ville de Fnideq à l’enclave espagnole de Sebta.

Le Maroc a intensifié ses efforts contre la migration irrégulière et la traite des êtres humains. En 2021, la police marocaine a démantelé 150 réseaux criminels actifs dans l’organisation de la migration irrégulière.

Au cours de ces opérations de sécurité, les services de sécurité marocains ont arrêté 415 suspects pour leurs liens présumés avec des réseaux de trafic de migrants, ainsi que 12 231 migrants en situation irrégulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *