Aller au contenu

Le Maroc exhorte ses citoyens à éviter les zones de tension

En quelques heures, les paramilitaires des Forces d’appui rapide (FSR) du général Mohamed Hamdane Daglo, dit « Hemedti », ont déclaré avoir pris le contrôle de l’aéroport international et du palais présidentiel, invitant toute la population, y compris les militaires, se retourner contre l’armée. L’armée soudanaise dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane a qualifié ces événements de « tournant dangereux ». « L’armée de l’air soudanaise a détruit les bases des milices RSF à Tiba et Soba (à Khartoum), a indiqué l’armée dans un communiqué, ajoutant qu’elle suivait les combattants RSF tout en exhortant les civils à rester chez eux.

En face, l’armée, dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane, affirmait que ses forces aériennes menaient des « opérations » contre « l’ennemi ». Jeudi déjà, l’armée dénonçait un déploiement « dangereux » de paramilitaires à Khartoum et dans d’autres villes sans « la moindre coordination avec le commandement des forces armées ».

Dans un communiqué publié samedi, l’ambassade a conseillé aux citoyens marocains de ne pas sortir de chez eux pour le moment et de respecter les indications des autorités soudanaises compétentes.

Pour communiquer avec les citoyens marocains au Soudan et fournir les services nécessaires, l’ambassade du Maroc à Khartoum met à leur disposition le numéro de téléphone suivant : 00249123613284.

L’ambassade appelle également tous les citoyens marocains souhaitant se rendre au Soudan à reporter leur voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *