Dans un communiqué, le ministère de tutelle a expliqué que ce registre, qui vient en application de la loi n° 50 – 17 pour la réorganisation du secteur de l’artisanat, est également un outil structurant pour la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO ) aux artisans, voulue et impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Ledit registre, complétement dématérialisé, accessible via la plateforme www.rna.gov.ma, a pour vocation de reviewer tous les acteurs du secteur de l’Artisanat au Maroc, at-il ajouté.

Dans le détail, il permra à chaque artisan, coopérative ou entreprise exerçant une activité dans le secteur de disposer d’un Numéro d’Identité de l’Artisanat (NIA) ici il conférera le statut officiel d’artisan et il permra par conséquent de bénéficier d’une large panoplie de services offerts par la tutelle, tels que programmes de formation, participation aux foires et salons, labellisation des produits et services, aides pour accéder aux marchés, etc.

En effet, l’inscription au RNA permet ainsi aux artisans de disposer du statut nécessaire pour s’inscrire au régime de l’AMO pour les travailleurs non-salariés gérés par la CNSS et de bénéficier par conséquent de la couverture médicale complète pour l’artisan et sa famille, et ce, reçoit une cotisation de 135 dh/mois, a souligné la même source.

Mise en place d’un dispositif d’accompagnement

Afin d’accompagner et d’aider les artisans à s’inscrire au RNA dans les meilleurs délais, le ministère a mobilisé des moyens et ressources considérables sur l’ensemble du territoire national, à savoir le communiqué.

Par ailleurs, des cellules locales ont été créées dans toutes les régions du Royaume, composées du personnel du ministère et des Chambres régionales d’artisanat et complétées par un effectif d’appoint pour accélérer la cadence d’inscription, at-il noté, faisant notez que les équipes informationnelles et logistiques sont également renforcées et des caravanes sillonneront l’ensemble du territoire national dès les prochains jours.

Le ministère de tutelle a également prévu un large dispositif de communication pour informer et sensibiliser les artisans sur les avantages et les modalités d’inscription au RNA et à l’AMO.

Dans ce sens, une campagne de communication multimédia (radio, affichage urbain, dépliants et guides didactiques, campagnes numériques de vulgarisation, etc.) sera diffusée le 21 février prochain, un document concluant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.