L’un des projets ambitieux, destiné à relier le nord et le sud du Maroc, est encore en phase de planification du chemin de fer entre Marrakech et Agadir. Le démarrage de ce projet devrait prendre du temps. Le projet est encore en phase d’étude de faisabilité, selon le ministre des Transports et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil. De passage à la Chambre des députés où il a pris part à la séance hebdomadaire des questions orales, le ministre Istiqlalian a précisé que l’Office national des chemins de fer (ONCF) a réalisé diverses études topographiques et autres relatives à la conception de la ligne ferroviaire, au tracé et les plans de développement.

A ce jour la date de début des travaux reste inconnue car ce projet répond au problème de financement. D’un coût estimé à 50 milliards de Dh, ce projet est toujours à la recherche de bailleurs de fonds. « Ce projet nécessite d’immenses ressources financières, sa programmation dépend de la recherche d’une source de financement », a expliqué M. Abdeljalil. De son côté, le ministre a assuré que son département est prêt à étudier toutes les options de financement, sans exclure le partenariat public-privé.

L’extension du réseau ferroviaire à Agadir fait partie d’un plan national de développement de l’infrastructure ferroviaire, le Maroc envisage de construire 1 300 kilomètres de ligne à grande vitesse et 3 800 kilomètres de ligne ferroviaire conventionnelle. Cela permettra d’étendre le réseau ferroviaire à 43 villes, sachant que seules 23 aires urbaines sont accessibles en train.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.