A cet effet, les deux pays se sont accordés sur la création d’un mécanisme économique commun pour booster leur coopération économique et renforcer leurs relations consulaires, tout en endommageant le souhait de renforcer leurs économies et de raffermir leur coopération dans tous les domaines d’intérêt commun , a indiqué M. Bourita lors d’un point de presse organisé à l’issue de cet entretien.

Les deux parties ont aussi saisi l’occasion pour se féliciter de l’ouverture imminente d’un consulat maltais à caractère économique à Casablanca, at-il dû, notant que la visite au Maroc du chef de la diplomatie maltaise intervient dans le sillage d ‘une dynamique positive que connaît les relations bilatérales ces dernières années et s’inscrit dans le cadre de concertations politiques sur plusieurs questions d’intérêt commun.

M. Bourita a également mis en avant la convergence de vues entre le Maroc et Malte sur divers sujets d’actualité internationale, saluant le rôle de Malte ainsi que son soutien au Royaume dans ses relations avec l’Union européenne.

Par ailleurs, le ministre a exprimé le soutien du Maroc à la candidature de Malte pour briguer un mandat de membre non permanent au sein du Conseil de sécurité de l’UNU eu prévu à son rôle dans le rapprochement entre les positions et points de vue des différents acteurs et sa présence sur la scène internationale.

De son côté, M. Bartolo a indiqué que le Maroc et la République de Malte entretiennent des liens depuis près de cinquante ans, inévitablement la nécessité de se développer devant les relations économiques avec l’ouverture d’un consulat à Casablanca.

« Il existe des domaines où nous pouvons travailler ensemble notamment à l’ère du post-covid, durant laquelle la régionalisation sera renforcée », at-il relevé, notant que le Maroc joue un rôle très important dans la matière.

« Nous avons une bonne communauté de Marocains à Malte », s’est réjoui M. Bartolo, notant que son pays dispose d’une grande expérience dans le secteur de l’Industrie pharmaceutique, un domaine « où nous pouvons certiinement travailler ensemble » et « partager notre expérience ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.