Aller au contenu

le train des FAR pour lutter contre les attaques de drones suicides

Selon le lieutenant Hossam El Khazi, commandant adjoint de l’USS des FAR, le scénario de cet exercice consiste à faire face à une attaque à l’aide de deux drones suicides sans pilote contenant un engin explosif qui a visé un entrepôt de matières chimiques.

Dans le cadre de l’exercice combiné maroco-américain « African Lion 2023 » qui se déroule selon les Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Guide Suprême et Chef d’Etat-Major des FAR, cet exercice comprend également la découverte d’engins explosifs improvisés qui ont provoqué une explosion et blessé des dizaines de personnes, a-t-il déclaré dans un communiqué à la MAP.

Au cours de cet exercice de simulation, l’équipe de neutralisation et d’élimination des explosifs et munitions des FAR USS a effectué une reconnaissance préliminaire à l’aide de robots et d’équipements sophistiqués pour localiser les engins explosifs improvisés de manière sûre et précise.

Nous avons ensuite procédé à la neutralisation des drones suicides, à l’évaluation des risques, au triage et au regroupement des victimes.

Une équipe EOD a également été déployée pour effectuer des opérations de recherche, ainsi que la localisation des catastrophes et la décontamination d’urgence des membres de l’équipe de neutralisation des explosifs et munitions en raison de la présence de produits chimiques.

L’USS des FAR a également procédé à la neutralisation et à la destruction d’engins explosifs improvisés, ainsi qu’au prélèvement d’échantillons chimiques avant d’apporter une assistance aux victimes et d’ouvrir une enquête pénale.

Pour sa part, le représentant de l’Agence américaine de défense pour la réduction des menaces (DTRA), Kelly Veenden, s’est dit heureux de prendre part à cet exercice qui s’inscrit dans le cadre du renforcement du partenariat et de la coopération conjointe séculaire entre les États-Unis Forces armées des États et FAR.

Cet exercice de synthèse vise notamment à évaluer les capacités de réponse des FAR USS face à une attaque NRBC, en étroite collaboration avec les acteurs américains dans le domaine de la réponse nucléaire, radiologique, biologique, chimique et explosive (NRBCE).

En marge de cet exercice, une visite guidée a été organisée au profit des représentants des médias vers la frégate multi-missions « Tarik Ibn Ziyad » de la Royal Navy et une frégate des Forces du Corps des Marines des États-Unis.

« African Lion » est un exercice conjoint organisé chaque année par les FAR et l’armée américaine.

Cet exercice, qui se poursuivra jusqu’au 16 juin, dans sept régions du Maroc, à savoir : Agadir, Tan-Tan, Mehbes, Tiznit, Kenitra, Benguerir et Tifnit, reste un rendez-vous annuel qui contribue à consolider la coopération militaire marocaine et aussi à renforcer la échanges entre les forces armées de différents pays afin de promouvoir la sécurité et la stabilité dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *