Les Lionnes de l’Atlas sont plus proches que jamais de remporter leur premier titre continental, après leur qualification en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2022) aux dépens de leurs homologues nigérianes en demi-finale (1-1 , onglet 5-4).

La sélection féminine marocaine croisera le fer samedi au Complexe sportif Prince Moulay Abdallah de Rabat, en finale, avec son homologue sud-africaine, qualifiée aux dépens de la Zambie (1-0).

Les Lionnes de l’Atlas ont signé un brillant parcours lors de cette compétition continentale en réalisant un carton plein lors de la phase de poules. Elles se sont imposées face au Burkina Faso (1-0), en Ouganda (3-1), au Sénégal (1-0), avant de battre le Botswana en quart de finale (2-1) et accèdent pour la première fois dans l’histoire du football féminin marocain à la Coupe du monde 2023 prévue en Australie et en Nouvelle-Zélande.

La sélection sud-africaine a également réalisé un carton plein en battant en phase de poules le Nigeria (2-1), le Burundi (3-1), le Botswana (1-0), avant de s’imposer face à la Tunisie (1-0) en quart de finale et décrocher son billet pour le Mondial.

Cette finale promet d’être âprement disputée entre l’Afrique du Sud, qui n’épargnera aucun effort pour être sacrée, et l’équipe nationale du Maroc, animée par la volonté de remporter le premier titre dans l’histoire du Maroc et de l’Afrique du Nord.

Pour réaliser leur objectif et accomplir ce parcours de la plus belle des manières, les joueuses de l’équipe nationale sont appelées à se concevoir tout au long du match, éviter les fausses passes et transformer chaque occasion devant le filet des sud-africaines en un mais.

Les facteurs du terrain et du public joueront à la faveur des Lionnes de l’Atlas et seront une motivation de plus pour décrocher le titre continental, en particulier après être venues à bout des Nigérianes, favorites de cette compétition qu’elles ont remportée à 11 reprises.

A cet attendu, la gardienne de but de la sélection féminine marocaine, Khadija Er-Rmichi a fait savoir que le groupe est avide de ce titre depuis des années, pertinent que intérêt de la Fédération royale marocaine de football et les moyens mis en place ont largement contribué au développement du football féminin au Maroc.

« La finale se gagne et ne se joue pas. L’Afrique du Sud à montré a bon niveau et le match du soir disputé entre deux équipes fortes. Nous allons défendre nos chances et disputer ce match, à l’instar des autres rencontres, avec une grande concentration », at-elle ajouté.

De son côté, le sélectionneur national, Reynald Pedros note que « l’Afrique du Sud est une bonne équipe et ce match sera une bonne finale. Chaque match est difficile depuis le début de la CAN. On espère bien jouer et gagner ».

Reynald Pedros n’a pas caché connaît la fascination pour les supporters marocains et leur rôle dans la qualification, notant que « c’est un sentiment incomparable quand on envoie tout cet enthousiasme, et les gens qui nous suffisent. Je pense que le nombre de supporters a été environ 50 mille et en toute honnêteté, c’était génial ».

Les supporters marocains dépassent sans doute les 45.000 qui étaient présents lors du match face au Nigeria, pour ainsi réaliser un nouveau record dans l’histoire du football féminin en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.