Des responsables de l’ONU et européens ont salué mardi à Rabat l’engagement continu du Maroc en faveur des droits des réfugiés et de l’accès aux services publics tels que l’éducation, la santé, la protection juridique et l’emploi ainsi que les citoyens marocains. Lors d’une conférence de presse organisée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour présenter les résultats du programme « Améliorer l’accès aux droits des réfugiés en Afrique du Nord-Maroc », ils ont indiqué que les réfugiés dans le Royaume ont bénéficié d’un traitement médical, psychologique et social un suivi et une aide financière exceptionnelle pour répondre à leurs besoins essentiels dans le contexte de la crise du Covid-19.

Le représentant du HCR au Maroc, François Reybet-Degat, a déclaré que le Maroc est un pays de référence dans ce secteur, grâce au cadre législatif connexe développé dans ce secteur et aux multiples initiatives visant à protéger cette catégorie et à faciliter leur accès aux services publics, en particulier à l’éducation nationale. Le programme susmentionné a produit des résultats positifs qui ont consolidé ces résultats, a assuré Reybet-Degat, faisant état de plus de 12.500 consultations médicales, 5.000 réfugiés ayant bénéficié d’écoutes psychologiques et plus de 6.000 réfugiés et demandeurs d’asile. .
Grâce à l’enseignement à distance, adopté par le ministère de l’Éducation en 2020, le taux de réussite était de 90 % parmi les enfants inscrits dans les écoles primaires et secondaires, a indiqué le responsable. Les institutions marocaines sont collectivement engagées dans un effort de promotion des droits des migrants et des réfugiés, prenant des mesures extraordinaires dans ce sens, malgré les défis induits par la pandémie de Covid-19, a-t-il ajouté. Concernant la Stratégie nationale pour l’immigration et l’asile, il a noté que cette initiative, mise en œuvre conformément aux hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, s’inscrit dans une approche humanitaire globale.

De son côté, le représentant de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Maroc, Jean Christophe Filori, a assuré que le Royaume a pris des mesures louables pour accueillir les réfugiés et leurs enfants dans les meilleures conditions, afin de garantir leurs droits. faciliter leur accès aux services éducatifs et de santé, comme la campagne nationale de vaccination anti-Covid. M. Filori a déclaré qu’une coopération étroite entre le Maroc, l’UE et le HCR se poursuivra pour la mise en œuvre d’autres initiatives et pour la mise en place d’un système national d’asile.

De son côté, Ahmed Skim, directeur des affaires migratoires au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains à l’étranger, a fait la lumière sur la politique du Maroc en matière de migration et d’asile, notamment depuis 2013, ainsi que sur les principes directeurs de l’action du Royaume. dans les secteurs de l’accueil, de la régularisation et de l’intégration des migrants. La rencontre a réuni des témoignages de migrants ayant bénéficié de services publics au Maroc, ainsi que des présentations sur les résultats obtenus au profit des réfugiés, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’accompagnement psychologique. Financé par l’UE en 2020-2021, le programme « Améliorer l’accès aux droits des réfugiés en Afrique du Nord-Maroc » a été mis en œuvre par le HCR, en collaboration avec la Fondation Orient-Occident et l’Association marocaine du planning familial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.