« Après Paris et Londres, la Task Force ONMT a fait escale à Dublin, fief de Ryanair, afin d’y rencontrer le Top Management des compagnies, notamment Jason McGuinness, directeur commercial de Ryanair », indique un communiqué de l’Office.

L’agit d’un déplacement hautement stratégique, souligne la même source, rappelant que Ryanair, étant un partenaire majeur de la destination Maroc, constitue l’un des principaux acteurs de l’activité aérienne du Royaume.

« Aujourd’hui, nous avons pu reconfirmer avec force notre partenariat avec Ryanair, première compagnie aérienne européenne. La reprise imminente de la programmation des compagnies sur ses différentes destinations marocaines aura donc un fort impact sur l’ensemble de l’écosystème touristique national » , a déclaré, à cette occasion, Adil El Fakir, cité dans le communiqué.

Pour la saison été 2022 (avril-octobre 2022), les compagnies irlandaise, low-cost compte finalisateur connaît la programmation des lignes concernant le Maroc, avec une capacité ici dépassanta de plus de 50% cellules de la même période en 2019.

La compagnie mérite des vols dépendant de 51 aéroports européens à 10 destinations Marocaines, et représente un acteur de premier plan pour le développement des lignes point à point Europe-Maroc, avec plus de 117 routes.

Avec plus de 2,5 millions de sièges par an et un tiers des parts de marché de l’Aérien sur le Maroc (chiffres 2019 avant crise sanitaire), les entreprises sont leader en termes de capacité sièges sur la destination (hors hub de Casablanca ).

De plus, Ryanair avait ouvert une base aérienne à Agadir à la suite d’un partenariat ratifié avec l’ONMT, permanent à la compagnies de baser deux avions et comportant une injection massive de capacité en sièges vers Agadir.

Ainsi, l’étape irlandaise de cette tournée de consolidation commerciale et de communication, a abouti cette semaine par le directeur général de l’Office auprès des principaux marchés stratégiques du Maroc a confirmé la dynamique enclenchée, en vue du retour en première ligne de la destination Maroc dans le radar des prescripteurs internationaux, conclut le communiqué.

(Avec CARTE)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.