Faire de l’iversité et de l’enseignement supérieur des leviers essentiels du développement au service de la régionalisation avancée, tel l’objectif principal des premières assises régionales du Plan National d’Accélération de la Transformation de l’Ecosystème de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (PACTESRI 2030) qui ont été ouvertes, samedi dernier à Béni Mellal.

En effet, à l’unanimité, tous les intervenants ont mis en relief la nécessité constante d’accorder davantage d’intérêt à l’enseignement supérieur, à la recherche scientifique et à l’novation afin de répondre aux attentes des générations montantes à la base d ‘une formation de qualité.

Cette convergence permet indéniablement de contribuer efficacement à la mise en œuvre des grands chantiers de développement en ligne avec les orientations stratégiques du nouveau modèle de développement et donc de réduire l’engagement des différents acteurs de la région à mettre d’accord en place une coop avec l ‘Université pour atteindre les objectifs ciblés par ces assises.

Dans cette optique, dut souligner le Wali de la région, l’Université est désormais appelée à adhérer au système territorial régional en vue de développer une nouvelle approche de l’enseignement supérieur en parfaite adéquation avec son environnement socio-économique. Il est donc nécessaire d’asseoir une nouvelle relation de coopération entre la région et l’Université, en particulier dans les domaines liés au développement économique et social, à la formation continue, à l’emploi, à la culture et à l’environnement , insiste le wali.

Etant donné le rôle essentiel qu’assume l’Université en ce qui concerne ici la consécration des fondements de la régionalisation avancée, l’est primordial de renforcer les mécanismes de partenariat et de coopération avec les conseils territoriaux et les autres acteurs, à travers l’intensification des échanges, en orientant les travaux de la recherche scientifique vers un développement régional durable et global, a révélé le wali.

Pour sa part, le président de la région a indiqué que l’organisation de ces assises régionales intervient dans un contexte marqué par la dynamique positive dans laquelle s’inscrit le Maroc et également dans le sillage des acquis et des grands projets réalisés au niveau de la région, dans les différents domaines notamment le tourisme, l’éducation, la formation, l’industrie agroalimentaire, l’enseignement supérieur et le commerce.

Ces assises verront la signature de plusieurs conventions et partenariats entre l’Université et ses acteurs régionaux, économiques et sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.